En mars au Quai à Angers

Crédit Leonard de Serre – Théâtre le Quai, cale de la Savatte à ANgers

« Songes et métamorphoses », Ovide – Shakespeare, se produira les 14 et 15 mars au théâtre du quai à Angers.

Guillaume Vincent célèbre metteur en scène a composé cette œuvre théâtrale en miroir. Songes et Métamorphoses, est un spectacle en deux parties. La première, inspirée par Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, convoquant le théâtre, l’adolescence, l’amour et la musique où se croisent une multitude de personnes, féeries et sortilèges, dans un chassé-croisé amoureux endiablé. Dans la seconde partie, Guillaume Vincent s’empare de l’œuvre de Shakespeare et la précède par Les Métamorphoses, une pièce écrite par ces soins dans les traces du Songe.

Du 15 au 17 mars aura lieu la pièce de théâtre « Champ de Mines » au théâtre du quai d’Angers.

Les personnages de ce récit, composé par Lola Arias, auteure et metteuse en scène argentine, confrontent plusieurs visions de la guerre, des points de vue opposés, mais ne racontent qu’une seule et même histoire au travers des multiples facettes de la mémoire.
Poète, musicienne aussi, Lola Arias aime explorer les espaces de chevauchement entre la réalité et la fiction, et travaille pour cela avec des artistes de différentes disciplines en théâtre, littérature, musique et arts visuels. Désormais reconnue en Europe, dont elle a parcouru avec ses spectacles les plus grandes capitales, elle poursuit son exploration des conflits, petits et grands, européens et sud-américains, à travers le vécu de ses intervenants, concédant une large part d’humanité aux dérives de l’histoire.

Fatoumata Diawara sera présente au quai d’Angers le vendredi 17 mars pour la seconde édition des Journées Maliennes.

Jumelées depuis 43 ans, la ville d’Angers et de Bamako, capitale du Mali ; célèbre cette union par une journée spéciale.

Cette année, le Quai d’Angers a l’honneur d’accueillir Fatoumata Diawara, comédienne, chanteuse et compositrice malienne. Sur scène, il est difficile de ne pas succomber au charme de Fatoumata, elle chante, elle danse, avec une énergie irrésistible, nous entraîne dans un tourbillon musical empruntant autant aux chants wassoulou qu’aux rythmes plus modernes.

A partir du 17 mars jusqu’au 25 mars, le texte « L’abattage rituel de George Mastromas », de Dennis Kelly sera mis en scène par Chloé Dabert au théâtre du quai d’Angers.

Après la création d’Orphelins de Dennis Kelly, lauréat du prix Impatience 2017, Chloé Dabert s’empare du nouveau texte de cet auteur londonien, L’Abbate rituel de Gorge Mastromas, dans une traduction de Gérard Watkins.

L’abattage rituel de Gorge Mastromas décrit la fragilité́ de la morale quand l’homme malhonnête se jette sur elle. La nouvelle pièce de Dennis Kelly s’empare du thème de la corruption et de la corruptibilité́, un enjeu aux ressources théâtrales particulièrement riches. Avec légèreté, Dennis Kelly passe un nœud autour du cou du spectateur et le serre lentement. Jusqu’à le faire presque étouffer, prouvant une fois de plus qu’il est un maitre de la construction dramatique.

« Celui qui tombe » spectacle de Yoann Bourgeoise se déroulera du 29 au 31 mars au théâtre du quai à Angers.

Un étrange plateau qui s’incline, tangue et bascule, défie six danseurs-acrobates. Hommes et femmes penchés réalisent d’improbables positions pour trouver leur équilibre.

Le poète-chercheur Yoann Bourgeois signe un nouveau spectacle aérien, magique et vertigineux. Il a fait chuter et voler ses acrobates sur L’Art de la fugue
de Bach. Ce fut une révélation auprès du public du Quai. Aujourd’hui, Yoann Bourgeois continue son exploration du risque, du vide, de l’art de la chute… Celui qui tombe, mêle art chorégraphique de contact-improvisation et haute voltige. Les interprètes défient les lois de la physique face à un dispositif original. Un plancher de bois mobilisé par différents mécanismes met à mal l’équilibre, la suspension, la gravité de six « aventuriers ». C’est une petite humanité qui essaie de tenir debout.

Tels des naufragés sur un radeau, ils résistent, cherchent désespérément à rester là. Sur cette piste de tous les dangers, les corps se tiennent, apprivoisent le mouvement centrifuge, courent ensemble au cœur du tournoiement, se doublant les uns les autres, solitaires mais rivaux au point de suspension de la survie. Dans cette valse de l’équilibre, situations poétiques et burlesques émergent des contraintes physiques. Entre accélération et ralentissement, les corps tentent de s’affranchir de la gravité pour rester vivants, vivant au présent, vivant ensemble.
Un spectacle époustouflant.

Pour réserver vos places :
Au guichet, le Quai Forum du mardi au vendredi de 13h à 19h, le samedi de 15h à 18h.
Par téléphone au 02 41 22 20 20 du mardi au vendredi de 13h à 19h et le samedi de 15h à 18h. Un règlement par carte bancaire sera demandé.
Par internet sur www.lequai-angers.eu
A la billetterie partenaire Grand Théâtre d’Angers place du ralliement, 02 41 24 16 40, du mardi au samedi de 12h à 18h30. (Hors abonnements)

Suite à la blessure d’un artiste du spectacle La nuit où le jour s’est levé, la Cie du Théâtre du Phare a malheureusement du prendre la décision vendredi soir d’annuler sa venue au Quai pour les représentations prévues toute cette semaine en T900.

Betsy Benoist

(Visited 212 times, 1 visits today)

Publié le 06/03/2017

Vous pouvez partager
Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.
Catégories:
Le Quai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti robot *