Retrait de la campagne VIH à Angers. Le maire s’explique et répond à la Ministre de la Santé.

Christophe Béchu, Sénateur-Maire d'Angers

Christophe Béchu, Sénateur-Maire d’Angers

Ce lundi le maire d’Angers a demandé à la societe JC Decaux de retirer des affiches de prévention du sida montrant des homosexuels sur les abribus de la ville. La Ministre de la Santé Marisol touraine annonce un recours en justice, Christophe Béchu lui répond ce soir dans un courrier.

Cette campagne de prévention, lancée par le ministère des Affaires sociales et de la Santé, met en avant des couples d’hommes ou de femmes avec des messages tels que « Aimer, s’éclater, s’oublier. Les situations varient. Les modes de protection aussi ».

A Angers, les affiches de la campagne, qui étaient placardées dans 70 emplacements de la ville depuis le 16 novembre, ont été retirées lundi, à la demande de la mairie, a indiqué JC Decaux. Christophe Béchu, a confirmé avoir demandé de retirer les affiches mais « uniquement aux abords des écoles (primaires) et sur le parcours des bus scolaires », précisait-il dans un courrier adressé à JC Decaux. La société en a décidé autrement en retirant l’ensemble des affiches installées dans la ville.

La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine a réagi ce mardi en annonçant un recours en justice : « Pour la santé publique et contre l’homophobie, je saisis la justice après la censure par certains maires de la campagne de prévention du VIH », a écrit la ministre sur le réseau social Twitter.

Dans un courrier adressé à la Ministre de la Santé ce soir, le maire d’Angers souligne que « cette campagne volontairement provocante n’a pas sa place à proximité des écoles puisqu’elle délivre un message que les jeunes ne sont pas en mesure d’appréhender » et le maire d’expliquer que « le message de prévention n’était pas particulièrement explicite dans les visuels choisis »

Dans un souci d’apaisement, le maire d’Angers d’indiquer que  » le problème n’est pas celui de la prévention, mais celui de l’inadéquation du message à l’espace public » et de regretter  » le procès d’intention qui nous est fait et qui insinue que cette décision serait dictée par une quelconque homophobie » et de conclure « que la même campagne avec des couples hétérosexuels m’aurait conduit à formuler le même demande auprès de JC Decaux »

(Visited 4 305 times, 1 visits today)

Publié le 22/11/2016

Vous pouvez partager
Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.
Catégories:
Sante

Comments

  • Pingback: Cachez ces affiches, mon fils va devenir Pédé de votre faute ! - Inverti

  • Bravo mr le maire je n en attendais pas moins de votre part
    Merci et bravo

    Isa 22 novembre 2016 21 h 55 min Répondre
  • J’avoue que les grosses affiches playtex aux abords des écoles ont tout à fait leur places!!!! Et sinon la sexualité à l’école on commence à en parler à partir de quel âge ?? Alors sous prétexte des enfants qui ne doivent pas voir ces affiches, faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles, un enfant ne devient pas gay ou lesbienne si on voit des gens s’embrasser dans la rue ou sur une affiche évoluer bon sang…

    armani 23 novembre 2016 2 h 36 min Répondre
  • Une campagne publicitaire qui choque, qui heurte, qui scandalise… si on vous demandent pourquoi ? Vous repondez « pour protéger nos enfants » ? Et pourtant ils en voient des chosent que je trouve bien plus choquante, magazines, abribus, télé. Le sexe, la nudité, la violence et la vulgarité envahissent votre quotidien et cela ne vous choque pas pour vos enfants ? L’image de la femme objet n’attire pas votre attention, le corp comme objet sexuel non plus, en revanche 2 personnes de meme sexe s’embrassent et vous vous indignez ! N’importe quoi !

    zefox 23 novembre 2016 15 h 16 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti robot *