Citoyenneté

Angers. Le Refuge porte plainte contre son ancien délégué régional

Publié

le

Richard Renault-Auster à gauche en compagnie du directeur du refuge à Angers

Le mardi 23 mars 2021, la Fondation Le Refuge a déposé plainte contre M. Richard Renault-Auster auprès de M. le Procureur de la République près le Tribunal judiciaire d’Angers. Le principal intéressé réagit ce soir.

Cette plainte fait suite à des faits supposés de chantage, d’abus de confiance, et de vol de données personnelles de la Fondation qui sont reprochés à M. Renault-Auster. Ces faits, s’ils étaient avérés, iraient à l’encontre de la sécurité des bénévoles et salarié.e.s de la Fondation, ainsi que de la Fondation elle-même.

M. Renault-Auster, anciennement délégué régional de la Fondation, a démissionné de ses fonctions le 18 février 2021. En conséquence, il ne possède plus aucun mandat pour communiquer au nom de la Fondation ou de ses bénévoles et salarié.e.s.

Le Conseil d’Administration souligne sa volonté de protéger les salarié.e.s et les bénévoles de la Fondation. En ce sens, aucune action enfreignant leur intégrité morale ne sera tolérée au sein du Refuge.

Joint ce soir Richard Renault-Auster réagit à cette plainte , « C’est avec stupeur que j’ai appris par voie de communiqué de presse et par des tweets diffamateurs que le refuge aurait porté plainte contre moi. Je sais de source interne que ce communiqué de presse n’a pas été voté en CA et qu’il est le seule action de quelques administrateurs.
Au delà de la méthode démonstrative du manque de dialogue et de respect, je réfute en bloc les attaques personnelles qui sont listées dans ces supports de communication. Cela touche mon intégrité, ma loyauté et mon action avec les bénévoles de la région, des salariés et des 38 jeunes hébergés à Angers. J’ai reçu à plusieurs reprises la totale confiance du CA depuis 4 ans sur mon action dite « exemplaire et motrice ».
Je me demande également à quelle fin tout ceci est mené, dans quel objectif? En quoi ces méthodes et approches servent notre belle association? Quelle image cela renvoie du traitement de la parole des bénévoles ?
Je n’ai jamais démissionné de mon bénévolat et j’ai été demi de mon rôle par abus de pouvoir parce que j’exprimais ne pas reconnaitre dans la nouvelle approche politicienne du REFUGE. Mon engagement ne peut se réduire à des basses affaires de prise de pouvoir politique. La cause du refuge est trop importante pour cela et les jeunes hébergés et les futurs jeunes qui regardent les réseaux sociaux méritent beaucoup mieux en plus d’avoir besoin de nous. J’invite le CA à retrouver la raison et ce concentrer sur nos jeunes. »

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 2