Social-citoyenneté

Réanimation. Les syndicats maintiennent la grève demain au CHU.

Publié

le

Credit AM – Le CHU d’Angers

Le 27 avril, avec les syndicats FO, SUD et CGT, les servives de réanimation se sont réunis en assemblée générale au CHU d’Angers.

La grève reconductible a été votée à partir du jeudi 6 mai et « reprend les revendications qui rejoignent en grande partie celles de tous les hospitaliers: des effectifs, des lits et un meilleur salaire !! » explique l’intersyndicale.

Hier, une délégation d’hospitaliers avec les syndicats FO, CGT et SUD ont été reçu par la direction dans le cadre du dépôt de préavis de grève. « Cette dernière ne propose pas de solution satisfaisante pour nos collègues. » dénonce l’intersyndicale. « Quand le personnel de réanimation demande le remplacement immédiat des arrêts de travail en cours et l’embauche de soignants sur les postes vacants, la direction répond que des appels à volontariat ont été faits au sein du CHU et que des personnels des autres services vont être redéployés en réanimation pour 5 mois seulement. Encore une solution temporaire qui oblige nos collègues à former du personnel qui ne restera pas forcément dans le service. Quand nos collègues demandent la titularisation, l’accès au statut de fonctionnaire hospitalier, la direction répond que sa politique institutionnelle actuelle ne le lui permet pas et que les budgets doivent être respectés. Quand nos collègues demandent l’augmentation des effectifs infirmiers et aides soignants pour être remplacés en cas d’arrêt de travail, assurer les missions transverses essentielles (gestion des patients lourds, formation, encadrement, recherche, missions logistiques,…) et avoir une prise en compte de leur temps de transmissions (passage d’information entre deux équipes), la direction propose la transformation de mensualités de remplacements déjà existantes en pool de suppléance pour tous le pôle (ensemble de plusieurs services) dont fait partie la réanimation. »

Au vu des besoins en réanimation et du fait que le service réponde à des obligations (ratio Infirmier et aide soignants), « la direction propose de prendre sur les moyens de remplacement de tout un pôle, c’est-à-dire de réduire les possibilités de remplacements pour les autres services comme la cardiologie, la diabétologie, la dermatologie qui font eux aussi face à de très nombreux arrêts et sous-effectifs. Déshabiller Paul pour habiller Jacques. Ce n’est pas acceptable. » dénoncent les syndicats.


« A l’issue de cette rencontre avec la direction, et devant l’absence de réponse satisfaisante, la grève est maintenue ce jeudi au CHU » concluent les syndicats.

Dans un communication transmise ce jour, le CHU indique « Hier, mercredi, les représentants de l’intersyndicale (FO, Sud Santé, CGT) ont refusé de participer à une rencontre proposée par la Direction Générale pour évoquer les nouvelles propositions relatives à l’organisation de travail au sein du service de médecine intensive réanimation. »

Selon la direction, « L’intersyndicale a refusé de participer à cette réunion qui pourtant aurait permis d’éviter une grève délétère tant pour les professionnels que les patients. Le service de médecine intensive réanimation du CHU d’Angers, dans cette période de pandémie, a toujours fait l’objet d’une écoute et d’un accompagnement tout particuliers. La Direction générale a déployé depuis plusieurs mois tous les moyens en sa possession pour maintenir le dialogue social et adapter les moyens à l’activité du service. Et elle compte fermement continuer à maintenir ce dialogue autant que le soutien à l’équipe. »

Pour le CHU, « le refus de l’intersyndicale de négocier, hier, est tout à fait incompréhensible, car n’allant ni dans l’intérêt des équipes ni dans celui des patients. Les professionnels de médecine intensive réanimation ont, en effet, plus que jamais besoin de travailler dans la sérénité, ce qu’une entrée dans la grève ne permet pas. »

Face à cette posture de l’intersyndicale et parce que la Direction générale réaffirme sa volonté d’un dialogue social constructif, « une nouvelle réunion sera proposée dans les jours à venir aux représentants syndicaux. »

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info