Horticulture

Le géranium, une plante à nouveau « tendance » grâce à de nouvelles variétés, de nouveaux parfums… et une très grande résistance à la sécheresse !

Publié

le

Crédit Benoist Horticulture

A quelques jours de la livraison de millions de plants de géraniums auprès de milliers de jardineries partout en France, les horticulteurs s’affairent pour répondre avec originalité aux nouvelles attentes des particuliers, grâce notamment à des variétés « tendance ». Le géranium a ainsi plus d’un atout à faire valoir : facile à entretenir, c’est un répulsif bien connu qui éloigne les moustiques (pour certaines variétés) et une plante résistant particulièrement bien à la sécheresse. Des atouts « naturels » qui permettent de maintenir une production élevée alors que les français ont retrouvé le goût du jardinage avec la crise du COVID…

Des centaines de variétés performantes contre la sécheresse et les moustiques… et les « tendance »

Les géraniums ornent les balcons, les terrasses ou les jardins des particuliers depuis fort longtemps et dans toutes les régions de France. Pourtant, sous ses apparences populaires voir traditionnelles…  Le géranium cache bien des singularités et de plus en plus d’originalités avec de nouvelles variétés, à l’instar de « Pretty Little » ou encore « Fireworks ». Appartenant à la famille des Geraniacea, le géranium et le pelargonium sont les deux plantes les plus répandues dans le monde grâce notamment à leurs floraisons abondantes et d’autres nombreux atouts. Il en existe quatre types : le géranium lierre, zonale, à grandes fleurs et odorant, chacun ayant sa propre particularité. Les géraniums lierres ont la particularité d’être retombants, avec des fleurs pouvant être simples ou doubles groupées. Le géranium zonal a quant à lui des fleurs plutôt dressées en touffes en haut des tiges, simples, semi-doubles ou doubles. On reconnait les géraniums à grandes fleurs par leurs tiges pouvant atteindre jusqu’à 45cm de haut avec leurs feuilles plissées et dentées. Enfin, les géraniums odorants sont probablement les plus grandes stars de l’été puisqu’à la moindre brise légère, ils libèrent leurs parfums qui peuvent se révéler utiles, notamment avec le géranium citronnelle qui est un parfait allié pour faire fuir les moustiques. Sous ces quatre grandes familles de géranium existe des centaines de variétés, chacune étant caractérisée par sa propre signature olfactive.

5 bonnes raisons de planter du géranium, à commencer par sa facilité d’entretien

Le géranium est une plante reconnue comme étant rarement sensible aux parasites. Il est également facile à entretenir. Il saura réconcilier ceux qui n’ont pas la main verte puisque cette plante s’adapte très facilement aux variations climatiques et qu’elle ne demande pas une attention particulière. Par ailleurs, elle est reconnue pour être vigoureuse et robuste et aurait aussi des vertus médicinales. En effet, certains cultivars auraient la capacité d’apaiser les maux de gorge, les gingivites (gencive), le choléra et bien d’autres choses encore. Enfin, le géranium est une plante qui a la capacité de fleurir pendant des mois jusqu’aux premières gelées. Elle est donc idéale pour égayer les extérieurs tout au long de l’année.

3 conseils pour protéger le géranium des variations climatiques…

Contrairement à bon nombre de plantes, le géranium fait partie de celles qui font facilement face aux pics de chaleurs et aux manques d’arrosages. C’est l’une des raisons qui incitent les particuliers à orner leurs jardins chaque année. Qu’il pleuve, qu’il fasse froid ou en période de sécheresse, le géranium s’acclimate à presque tous les climats. Cette plante se place donc parmi celles qui ont un avenir prometteur dans un monde où l’eau notamment deviendra de plus en plus rare…

Conseil n°1 – la pluie : Lorsqu’il pleut, il suffit de vérifier l’écoulement de l’eau des pots de géranium afin de ne pas inonder la plante. Si la pluie se montre persistante, il faut envisager de conserver le géranium à l’abri, retirer les fleurs fanées et le rempoter (si nécessaire) afin de faire sécher le terreau. Enfin, consulter la météo pour anticiper ces variations et permettre au géranium de faire face aux variations climatiques.

Conseil n°2 – la sécheresse : Pour garantir une terre toujours humide, il faut procéder à un arrosage matin et soir à raison d’un verre pour chaque période et au bon moment afin de ne pas affaiblir la plante. Par ailleurs, si le géranium est arrosé dès la racine près du sol, cela permettra une meilleure assimilation de l’eau. Aussi, il est important d’offrir à la plante une bonne qualité de terreau pour qu’elle puisse se développer correctement. On reconnait un bon substrat à son équilibre entre pores grossiers et fins. Si l’arrosage n’est pas suffisant, il peut être bien d’apporter des fertilisants deux fois par semaine à condition de veiller à ce que l’engrais liquide ne soit pas versé sur un sol sec pour ne pas endommager les racines. Enfin, l’une des solutions à favoriser reste d’arroser moins et de déplacer les plants vers une zone ombragée.

Conseil n°3 – le froid : En période de froid, il est fortement conseillé de placer les plants près d’un mur de la maison pour récupérer la chaleur perdue de cette dernière. En règle générale, il est bon de favoriser les endroits chauds comme le dessous des toits de maison ou l’air chaud monte ou de surélever les pots en ne les laissant jamais à même le sol lorsqu’il fait froid. En cas de gel, il faut alors recouvrir les plants le soir et les disposer dans un abri d’urgence en intérieur temporairement. Les zones à éviter étant les balustrades des balcons fortement impactées par le vent et le gel. Tout comme pour les périodes de sécheresse, il est conseillé d’opter pour un faible arrosage et surtout de regarder le comportement des plantes les plus fragiles pour mieux s’adapter ensuite.

Les 5 questions à se poser pour contrôler la bonne santé du géranium…

Le géranium est une plante facile à vivre et robuste. Pour qu’elle demeure ainsi, elle aura besoin d’un emplacement ensoleillé ou semi-ombragé. Aussi, un arrosage régulier est nécessaire pour que sa terre ne soit jamais sèche, une terre humide étant l’idéal. Enfin, pour lui offrir une bonne croissance il peut être bon d’apporter des nutriments à l’aide d’engrais liquide qui comme son nom l’indique est à action rapide ou à libération lente sous forme de granulés.

1/Dans quel état sont les fleurs ? Qu’elles soient fanées, gâtées ou abimées, il faut immédiatement les retirer afin de redonner un coup de pouce à la floraison.

2/Quel est l’état du feuillage ? Dès l’apparition des premières feuilles jaunes ou d’un aspect fatigué des plants, tailler et retirer ces éléments donneront un réel coup d’éclat au géranium.

3/Dans quel état est le terreau ? Lorsque le terreau semble sec ou se décolle de son contenant, il faut arroser immédiatement et immerger la motte dans l’eau afin de lui donner suffisamment de force pour lui redonner sa robustesse.

4/Ont-ils besoin d’engrais ? Dès que le niveau d’humidité se stabilise, il peut être bon de donner des apports nutritifs aux géraniums les plus gourmands avec de l’engrais liquide pour garantir une floraison vigoureuse !

5/Sont-ils en bonne santé ? Invités indésirables ou maladie, il est important de vérifier la santé des plants en surveillant les signes d’infection fongique par les feuilles qui deviennent jaunâtres, qui brunissent ou qui dessèchent et chutent prématurément. 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide