Angers

L’Université d’Angers et le CHU d’Angers s’allient pour une recherche en santé renforcée

Publié

le

Portrait de Mme Valérie Ugo, professeure des universités-praticien hospitalier (PU-PH) en hématologie biologique.

Dès son élection, la présidente de l’Université d’Angers, Françoise Grolleau, a mis en place un poste de Délégué recherche en santé (DRS) pour développer une politique de site ambitieuse et coordonnée avec le Centre Hospitalier Universitaire (CHU). Cette initiative vise à renforcer les synergies entre les deux institutions autour d’une vision partagée.

« J’ai rapidement identifié l’importance de travailler en étroite collaboration avec le CHU et j’en fais une priorité de mon mandat. Il est crucial de penser aux emplois et carrières, ainsi qu’aux besoins en compétences spécifiques pour développer la recherche en santé à Angers. Il faut se projeter vers l’avenir et je l’imagine prospère car je sais que nous avons du potentiel et des atouts à faire valoir dans le cadre d’une politique d’attractivité commune. L’une des missions de Valérie Ugo est d’ouvrir la discussion du soutien commun à la recherche et l’innovation en santé », indique Françoise Grolleau.

Une nomination stratégique

Valérie Ugo, professeure des universités-praticienne hospitalière en hématologie biologique, a été nommée Déléguée recherche en santé. Cette nomination marque l’engagement des deux institutions pour une gouvernance commune et une meilleure visibilité régionale et nationale de la politique de recherche en santé.

« Ce nouveau poste de Déléguée recherche en santé représente une réelle opportunité pour mettre en place un pilotage opérationnel de la stratégie recherche et innovation en santé du site angevin. Je remercie de la confiance qui m’est faite, je vois la mission comme très collaborative. Je sais pouvoir m’appuyer sur l’ensemble des acteurs tant au niveau de la gouvernance de l’Université et du CHU que sur les chercheurs, enseignants-chercheurs et hospitalo-universitaires », déclare Valérie Ugo.

Axes de recherche prioritaire

Le CHU et l’Université d’Angers ont défini quatre axes de recherche biomédicale évalués comme « excellents » par le Haut conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Hcéres) début 2023 :

  1. Métabolisme (Pr J. Boursier)
  2. Hémopathies malignes & Dysimmunités (Pr M. Hunault)
  3. Neuro mito omics – NeMO (Pr C. Verny)
  4. Vieillissement, Mouvement, Technologie – VMT (Pr. C. Annweiler)

Collaborations renforcées

En collaboration avec la vice-présidente Recherche Sandra Camus, le vice-président Valorisation David Bigaud, et le doyen de la Faculté de santé Nicolas Lerolle, Valérie Ugo jouera un rôle clé dans l’élaboration et la conduite de la politique de recherche en santé. Elle sera un interlocuteur majeur pour les partenaires nationaux de recherche, l’ARS, les collectivités territoriales, et les chercheurs du site angevin.

Perspectives futures et recommandations nationales

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des recommandations du Plan de rénovation de la recherche biomédicale dévoilé en mai 2024. Ce rapport, piloté par Anne-Marie Armanteras-de Saxcé et Manuel Tunon de Lara, plaide pour une politique de site plus ambitieuse, fondée sur une stratégie commune et coordonnée.

« C’est bien sur les sites et dans les territoires, par l’alliance des forces vives de la recherche et du soin, par le foisonnement scientifique en lien avec l’interdisciplinarité que se déclineront avec d’autant plus de force la vision commune et les engagements réciproques de l’université et des CHU », souligne le rapport.

Une stratégie de gouvernance efficace

La directrice générale du CHU d’Angers, Cécile Jaglin-Grimonprez, se félicite de cette dynamique : « Je me félicite de la volonté partagée avec la nouvelle présidente de l’Université d’Angers de conforter la dynamique recherche en santé, qui se traduit par des décisions rapides pour soutenir les 4 axes de recherche biomédicale sélectionnés ensemble et mettre en place une gouvernance efficace ».