Citoyenneté

Angers. Prodiges de la République : « Un travail d’équipe » pour Nassim KHALID CHAHOUTA

Publié

le

Image d’illustration d’une personne âgée qui lit une lettre. En toute humilité, Nassim n’a pas souhaité être mis en avant car pour lui « C’est un travail d’équipe ». Crédit : Shutterstock

La préfecture de Maine-et-Loire a retenu 5 lauréats pour l’opération des Prodiges de la République. Parmi-eux, Nassim KHALID CHAHOUTA a été retenu pour avoir entretenu une correspondance avec des résidents isolés d’un Ehpad situé à Angers. Une action qu’il a entretenu avec une dizaine d’amis.

Lors du second confinement, en octobre dernier, Nassim KHALID CHAHOUTA, un lycéen angevin de 16 ans a eu l’idée, avec son amie, Philomène LEKNER, d’écrire des lettres à des personnes âgées au sein d’un Ehpad. « On a eu cette idée quand on a vu que des personnes âgées demandaient à recevoir des lettres pour les fêtes. Comme ma mère travaille dans un Ehpad, on a sauté sur l’occasion » explique le jeune homme qui a été retenu par la préfecture de Maine-et-Loire afin de devenir Prodige de la République. Un mérite qui, selon Nassim, ne revient pas qu’à lui « J’ai été étonné et je ne m’y attendais pas d’être retenu. J’ai prévenu toutes les personnes qui ont écrit avec nous pour dire que l’on avait été retenu. Le mérite ne revient pas qu’à moi car j’ai juste mis en relation. Sans toutes ces personnes, on n’aurait jamais pu faire cette action, c’est un travail d’équipe » raconte-t-il avec humilité.

Avec la participation de Sofya MOUHIB, Maryam BOURREAU, Etienne COADOU, Juliette GIROT, Anouk JUBAULT, Anouk MILCENT, Philomène LECKNER, Noam SOUFANE, Nélia SOUFAN, Bérénice PICAULT et Arsène BEATSE, Nassim a pu transmettre ces lettres au sein de l’Ephad où travaille sa mère. Une action qui a touché ces jeunes « Cela nous a touché et c’était très gratifiant de donner du plaisir à ces personnes » raconte Nassim qui a annoncé vouloir recommencer cette opération à Pâques.

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 4 = 1