Citoyenneté

La première carte de la province d’Anjou dans une vente aux enchères à Angers.

Publié

le

Atlas d’Ortelius 1579 – Estimation : 3.000/5.000€

Lors d’une vente aux enchères à Angers le 31 mars prochain chez Ivoire, sera procédé à une vente de 400 lots consacrée aux livres anciens et modernes et couvrant toutes les spécialités, figure une collection d’incunables provenant d’une propriété de la région.

Cet ensemble est remarquable par son ampleur puisqu’il réunit 35 ouvrages anciens des XVe et XVIe siècles. Remarquable aussi par son état : bien que les pièces aient subi les outrages du temps (reliures abîmées voire délabrées, travail de rongeurs ou d’insectes), la plupart des ouvrages ont conservé au moins des fragments de leur reliure d’origine et n’ont pas subi les restaurations plus ou moins agressives qui ont généralement affecté les livres de cette époque.

On y trouvera notamment la première carte de la Province d’Anjou ou encore un précieux ouvrage sur les Coutumes de Bretagne datant de 1531.

Dans la collection, on trouvera un Atlas d’Ortelius de 1579, qui bien qu’incomplet, réunit 80 cartes sur 93. Il est l’un des premiers atlas édités. On peut signaler qu’il renferme la première carte de la province d’Anjou. (Estimation très modeste de 3.000 à 5.000€).

Un ouvrage de 1531 sur les Coutumes de Bretagne sera proposé à 2.000/3000€. Ce précieux exemplaire avait appartenu à l’historien et jurisconsulte rennais Pierre Hevin (1621-1692). Il relate de ces très rares coutumes bretonnes, et est vendu avec deux feuillets manuscrits de commentaires de ce dernier.

On pourra acquérir un incunable de 1478 de Robert Gaguin « de l’art de faire des vers » pour 2000/3000€. Rappelons qu’un incunable est, par convention, un livre imprimé en Europe avant le 1ᵉʳ janvier 1501.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 6