Environnement

Les déchets se transforment en Biogaz à Angers

Publié

le

Crédit HD; Christophe Béchu et Christelle Rougebrief ont ouvert symboliquement la valve qui permet d’injecter le biogaz.

Lundi 9 avril se tenait l’inauguration de l’unité de traitement et d’injection de biogaz à la Baumette, une première pour le territoire Angevin.

Dans une démarche de transition énergétique la communauté urbaine innove en produisant du gaz vert 100 % renouvelable, ce gaz est injecté directement dans le réseau de gaz naturel exploité par GRDF, à partir des déchets organiques de la station d’épuration de la Baumette, cette usine pourra alors alimenter très prochainement une station-service au gaz naturel qui bénéficiera à une flotte de bus.

Cette station d’épuration est la première en Pays de la Loire qui est en mesure d’injecter du biométhane dans le réseau exploité par GRDF, elle aura pour objectif de produire 1 500 000 m3 de biométhane par an ce qui représente la consommation en gaz naturel d’une flotte de 70 bus par an.

« Nous avons fait le choix du biométhane… En 2020 aucun bus angevin ne roulera en diesel pour parvenir à faire circuler à terme au biogaz la moitié des véhicules de transports en commun de l’agglomération » Assure Christophe Béchu, « L’argent des bénéfices de la vente de biométhane sera fléché vers le développement des énergies renouvelable de la région », un chiffre d’affaire attendu qui représente 1 500 000,00 € par an.

Un projet entièrement fiancé par la Ville D’Angers

Le financement de l’unité de méthanisation et son raccordement au réseau GRDF a été entièrement financé par Angers Loire Métropole, cette subvention représente 1 800 000,00 €, une volonté de la ville de s’inscrire dans une démarche énergétique, « d’ici 15 ans nous souhaitons doubler la production énergétique » ajoute M. Le Maire.
Christelle ROUGEBIEF, Directrice Régionale Clients Territoires de GRDF, partage son enthousiasme « Aujoud’hui la France a la capacité de produire du gaz vert et de le consommer localement ».

Des travaux importants devraient donc débuter d’ici 12 à 18 mois au dépôt de bus de Saint-Barthélemy, à terme les camions qui assure la collecte des déchets devraient rouler au biogaz.

Hélène Duros

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

7 + 3 =