Politique

Christophe Béchu/Christian Gillet. Un duel à distance !

Publié

le

Credit AM- Christophe Béchu et ses 7 binômes devant le conseil départemental

Deux camps, deux visions de la campagne des élections départemantales. Christophe Béchu et Christian Gillet organisaient deux conférences de presse. Le Premier non loin du siège du Département pour soutenir ses 7 binômes de l’agglo et le second place du ralliement où il a défendu son mandat.

Si Christophe Béchu n’est pas en campagne, il aura fallut une heure à l’ancien président du Conseil Général et actuel maire d’Angers pour démonter la candidature de l’actuel président du Département sur le canton Angers 1. Auparavant, la binôme du Canton Angers 1 Roseline Bienvenu avait bien savonné la planche « J’aimerais que Christian Gillet soit raisonnable, qu’il profite des années qui lui restent. » Une attaque sur l’âge de Christian Gillet, 74 ans, « élu sans interruption depuis 1977 ».

Autour de lui, le Maire d’Angers avait réuni les 7 binômes qu’il soutient « une démonstration de force positive, c’est une équipe soudée, c’est celle de notre territoire ». Une nouvelle fois, le maire met en avant le renouvellement et dit que Christian Gillet est « contre la ville d’Angers et contre les élus (Emmanuel Capus et Roseline Bienvenu) qui ont été élu l’an dernier au sein de la majorité municipale »

Si Christophe Béchu ne serait pas favorable à une candidature issue de la ville centre pour la présidence du Département, il aurait pour autant les faveurs d’une candidature de Florence Dabin ou de Véronique Goukassow. Et au delà de ses 7 binômes, le Maire d’Angers aurait le soutien Florence Dabin, Philippe Chalopin, Gilles Grimault, Marie-Pierre Martin dans sa démarche de renouvellement.

En Clin d’œil, Christophe Béchu et ses 7 binômes ont pris la pause devant le conseil départemental.

Christian Gillet défend son équipe et dévoile son programme

Christian Gillet avait convié la presse dans ce restaurant les Petits Prés sur la place du Ralliement, avec quelques représentants de la majorité départementale. Parmi eux, certains sont présents pour tenter de poursuivre l’aventure pendant 6 ans de plus, mais d’autres arrêtent. Christian Gillet a commencé cette conférence de presse en se réjouissant de la majorité « qui devrait s’élargir ». Selon Christian Gillet, plusieurs nouveaux cantons devraient se rallier à lui selon des sondages que nous n’avons pu nous procurer. Pour faire un bilan de son mandat, le président du conseil départemental a qualifié sa majorité « d’unie du début et à la fin ».

Un programme entre écologie, culture et développement du territoire

Le programme Anjou 2030 repose sur plusieurs axes principaux. Dans un premier temps, le défi de l’écologie est au cœur du programme. Un plan de mobilité douce, avec consultation des associations d’usagers, pour augmenter la quantité et la qualité des pistes cyclables, est en projet et la liste souhaiterait le voter cet hiver. Dans le même domaine, Christian Gillet voudrait améliorer la qualité de tout les bâtiments départementaux afin de faire des économies d’énergies et de les alimenter en énergie verte. L’amélioration de la nourriture des cantines du départements en passant par des circuits courts et bio est aussi un des axes majeurs du programme. La culture est aussi un des points à améliorer selon Anjou 2030, avec la promesse de la création d’un pass culture départemental avec un objectif de « culture pour tous ». Le sujet des familles d’accueil fait partie des projets de la liste. La liste de Christian Gillet espère pouvoir répartir 60% des enfants nécessitant un foyer, dans une famille d’accueil si ils sont réelus. Une amélioration des conditions du métier de l’aide à la personne est aussi à prévoir. Enfin, Christian Gillet a insisté sur l’équilibre des territoires « Il ne faut pas se mettre au service de certains cantons. On a des problèmes et des ambitions différentes. Il faut qu’on respecte l’équilibre des territoires » explique-t-il.

Le nouveau programme, qui a pour slogan « Ensemble, cultivons nos liens », s’inscrit donc dans la continuité du travail réalisé jusqu’à aujourd’hui, en s’adaptant aux nouveaux défis nationaux.

Rendez-vous dimanche, pour connaître les gagnants du premier tour des élections départementales.

La rédaction avec Timothé Mauget