Politique

Gregory Blanc, le patron du PS dans le Maine-et-Loire démissionne !

Publié

le

Credit AM - Gregory Blanc , Premier Secrétaire Fédéral du PS 49 et chef de file des élus de gauche au département de Maine-et-Loire

Credit AM – Gregory Blanc , Premier Secrétaire Fédéral du PS 49 et chef de file des élus de gauche au département de Maine-et-Loire

La politique n’est pas qu’une affaire d’idées, c’est aussi une affaire de méthodes.

Depuis quatre ans à la tête du PS 49, dans une période difficile pour la gauche, j’ai essayé de rénover la maison, rendre nos fonctionnements plus transparents, construire une véritable articulation élus, militants, sympathisants. Et surtout rassembler, aussi bien en interne qu’en externe, pour préparer l’avenir.

Malgré une majorité confirmée à la fédération, les conditions ne sont plus réunies pour poursuivre l’action collective engagée.
Depuis plusieurs mois, en souterrain, une offensive est lancée sur le PS 49, avec toujours les mêmes à la manœuvre, continuant de tout vouloir régenter comme avant, en dehors des instances, et en passant en force, comme encore sur les sénatoriales en affichant lors du dépôt des candidatures, avant même la commission électorale, une liste exclusive, avec impossibilité de toute discussion. Une membre de ma propre équipe fédérale candidate exclusivement sur une liste qui m’exclut, sans même me prévenir. Un autre affiche son soutien à cette démarche, toujours sans même me prévenir.

Même si je gagne le scrutin interne, à l’abord d’échéance cruciale pour le Pays, comment continuer de travailler ensemble dans ces conditions ? La perte d’Angers n’a, semble-t-il, pas suffi. Les mêmes causes produiront à nouveau les mêmes effets. L’absence de rassemblement conduira inexorablement à un nouvel échec.

Or, pour gagner en Anjou, le rassemblement est incontournable. Cela exige à chaque instant de trouver les clés pour dépasser les intérêts particuliers. Agir ensemble ne se décrète pas. Ce n’est que le fruit d’un patient travail. Travail auquel je mets un terme aujourd’hui en quittant le Parti socialiste de Maine-et-Loire.
C’est le cœur serré que je mets fin à une histoire de près de 20 ans. Il n’y a pas d’autre issue pour que la gauche puisse se reconstruire. Il est désormais urgent que de nouvelles têtes et de nouvelles pratiques apparaissent. C’est la condition indispensable pour rassembler et donc gagner.

Je les appuierai à la place qui sera dorénavant la mienne.

Gregory Blanc

Premier secrétaire fédéral du Parti socialiste (PS) en Maine-et-Loire et président du groupe de gauche au Conseil départemental

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide