Les Ducs d'Angers

Hockey sur glace : Angers crucifie Briançon pour un retour dans un IceParc à huis-clos (7-0)

Publié

le

Angers s’impose facilement sur le score de 7 buts à 0 dans une patinoire vide. Crédit : Déborah Anne (Seanna Photography)

Plus de deux mois après le dernier match officiel à l’Angers IceParc, les Ducs d’Angers ce sont imposés facilement sur le score de 7 à 0 face aux Diables Rouges de Briançon.

Deux mois et 24 jours après le dernier match officiel dans leur patinoire de l’Angers IceParc, les Ducs d’Angers ont retrouvé leur maison, vide et sans ambiance. Dans une rencontre à huis-clos, les Ducs d’Angers ont rapidement ouvert le score après 3 minutes de jeu grâce à Philippe Halley. Mais derrière, difficile de trouver la cage face à un bloc défensif resserré pour contrer les attaques angevines. Des erreurs de discipline également n’ont pas facilité la tâche avec 10 minutes de pénalités dans le premier tiers, soit la moitié du temps de jeu en une période. A la pause, les Angevins ont eu besoin de retrouver des repères « le premier tier n’était pas si mauvais mais il manquait de réussite. On a pas l’habitude de jouer cette équipe, on n’était pas habituer à leur système. Une fois lancé, on a pu dérouler » développe Robin Gaborit.

Une avalanche de but

Le deuxième tiers a été très prolifique pour les Angevins. Remis dans le bon chemin par le coach à la pause, les angevins ont montré un tout autre visage face aux Diables Rouge. Des Diables en grande difficulté après les nombreuses offensives angevines car en l’espace de 13 minutes, les Angevins ont inscrit 5 buts. Maurin Bouvet, Cédric Di Dio Balsamo, Dannick Bouchard, Patrick Coulombe ou encore Connor Hardowa se sont illustrés devant les cages avant de voir leur coéquipier, Robin Gaborit, se faire exclure pour une charge à la tête. Exclusion logique mais qui reflète l’indiscipline du groupe sur l’ensemble du match avec un total de 41 minutes de pénalité. Robin Gaborit s’explique sur ce geste qu’il conteste « j’ai encore l’action en tête. Il passe derrière la cage et je vais sur lui pour lui mettre la pression. Je met un coup de frein parce qu’il était en position vulnérable et pour ne pas lui faire mal. Je trouve que la mise en échec était plutôt correcte et que ça ne méritait pas un 5+20 (exclusion), mais les arbitres en ont décidé autrement ».

Une fin de match sous contrôle

Dans le troisième et dernier tiers temps de la rencontre, un seul but sera inscrit. Tout en maitrise, Tommy Giroux va inscrire le 7ème et dernier but de la rencontre. Un dernier tiers tout en contrôle avant la réception de Gap ce samedi 16 janvier. Mais avant cela, il faudra régler quelques aspects tactique « on a encore beaucoup de boulot avant d’arriver là où on aimerait être. Le principal est là avec les trois points mais il va falloir retrouver du rythme » confie Robin Gaborit qui a également évoqué ce match à huis-clos « c’est vraiment bizarre de jouer dans une patinoire vide. Je suis d’accord pour dire que c’est même triste, mais on ne va pas trop se plaindre car on a la chance de jouer et c’est déjà une bonne chose ».

Buts :
Angers : 1-0 à 3’18 par P. Halley (assists : R. Gaborit et T. Giroux) / 2-0 à 20’24 par M. Bouvet (assits : P. Coulombe et M. Serer) / 3-0 à 28’08 par C. Di Dio Balsamo (assist : Z. Hamill) / 4-0 à 30’51 par D. Bouchard (assists : P. Coulombe et N. Ritz) / 5-0 à 33’15 par P. Coulombe (assist : M. Serer) / 6-0 à 33’47 par C. Hardowa (assists : L. Farnier et C. Di Dio Balsamo) / 7-0 à 51’55 par T. Giroux (assits : L. Farnier et P. Halley)

Pénalités : 41 min pour Angers et 10’ pour Briançon

Joueurs du match : R. Garnier (Angers) et K. Igier (Briançon)

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 87 = 94