Economie

Des financiers soutiennent les projets d’Angers et du Département de Maine-et-Loire.

Publié

le

Christophe Béchu (maire d’Angers) entouré d’Oliver Sichel ( à gauche) et de Jacques-Olivier Martin (à droite)

Ce jeudi 27 janvier, dans la salle La Loire du département, les représentants d’Angers Loire Métropole, de la Banque des Territoires et du Département du Maine-et-Loire, se sont réunis pour signer quatre partenariats majeurs pour Angers et son département.

Il y avait du beau monde ce matin à Angers, au dernier étage du bâtiment en verre du boulevard Foch. En effet, des personnalités très influentes du territoire à commencer par Christophe Béchu, le maire d’Angers, mais aussi Olivier Sichel, le Directeur de la Banque des Territoires, Matthieu Billiard, président de la CCI de Maine-et-Loire, Anne-Sophie Lajeunesse, directrice régionale Réseau Entreprises et Territoires La Banque Postale, ou encore Pascal Burg, directeur au Crédit Agricole Anjou Maine. Evidemment, ce beau monde ne s’était pas donné rendez-vous pour admirer la vue imprenable sur la cité Angevine, mais pour parler affaires. Les invités ont pu retrouver au menu, quatre signatures.

Pour ouvrir l’appétit de ces convives, Jacques-Olivier Martin a officialisé la signature du partenariat avec la Banque des territoires et la Banque Postale pour un premier prêt de 2,5 Millions d’euros de la part des deux banques afin d’apporter leur aide dans le cadre de la rénovation urbaine engagée sur le quartier de Monplaisir. Avec un prix total atteignant 14,5 Millions d’euros, ce projet va permettre de lancer la création d’un nouveau réseau de chaleur biomasse pour les habitants du quartier situé au Nord-est de la ville, quasiment identique à celui de Belle-Beille « Cette nouvelle chaufferie sera approvisionnée par du bois issu d’un rayon de moins de 100 kilomètres » précise Christophe Béchu.« Nous sommes fiers d’accompagner ce projet qui va permettre d’améliorer le cadre de vie et l’impact écologique de ce quartier » souligne OIivier Sichel. Car effectivement, ce projet s’inscrit pleinement dans une démarche écologique, tout comme le second partenariat réalisé entre les mêmes acteurs.

En effet, la Banque des Territoires a aussi accordé un autre prêt de 3 Millions d’euros à Angers Loire Métropole. Cette somme d’argent permettra à la Ville d’Angers de soutenir Alter Services, dont ses actionnaires sont Angers Loire Métropole et la Ville d’Angers. Avec un plan d’investissement de 58 millions d’euros jusqu’à 2027, Alter Services a pour mission de densifier et créer de nouveaux réseaux de chaleurs par la chaufferie biomasse, de développé des solutions de mobilités tout en renforcement le stationnement de la Ville. « Vous allez nous permettre de ne pas ralentir dans nos projets de transitions écologiques et énergétiques et de décarbonisation » se réjouit le maire d’Angers.

Deux sociétés foncières crées

La seconde partie du menu a été aussi chargée que la première avec cette fois l’annonce de la création de deux sociétés foncières dédiées à l’immobilier commercial de proximité et à la redynamisation sur le territoire angevin. Ce projet est une nouvelle fois financé par la Banque des Territoires et conduit collectivement par Alter Cités, le Conseil Départemental, la CCI du Maine-et-Loire et le Crédit Agricole Anjou Maine. Les deux sociétés foncières se diffèrent par leur échelle d’influence. La première se nomme Angers Commerces et Centralités, et interviendra dans les centres-villes et quartiers prioritaires de l’agglomération angevine. Elle permettra de relocaliser les activités et de remplacer celles devenues obsolètes en adaptant l’immobilier aux besoins de l’activité commerciale et des habitants. En clair, cette foncière pourra acquérir des locaux vacants ou dégradés pour les reconditionner et y accueillir une offre commerciale adaptée à la dynamique du quartier. « La création d’Angers Commerces et Centralités marque une nouvelle étape dans la mise en œuvre du partenariat stratégique renouvelé en octobre 2021 entre Angers Loire Métropole, la Ville d’Angers et la Banque des Territoires » se félicite Christophe Béchu.

La seconde se nomme Anjou Commerces et Centralités et exercera la même activité que la première, mais dans les centres-villes et centres bourgs du département, notamment les territoires labellisés Action Coeur de Ville et Petites Villes de Demain. « Avec la création d’Anjou Commerces et Centralités, la Banque des Territoires poursuit son accompagnement en faveur des villes moyennes et des territoires ruraux aux côtés du département de Maine-et-Loire » indique Florence Dabin, présidente du Conseil départemental de Maine-et-Loire.

Si les plumes des stylos ont beaucoup souffert au vu du nombre de signatures réalisées au cours de cette matinée, la ville d’Angers a quant à elle, poursuivi son excellente dynamique de début d’année.

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 3 = 4