Faits Divers

Orne. Un homme encourt la perpétuité pour tentative de meurtre sur conjoint

Publié

le

Olivier Ripaux, accusé d’avoir tenté de tuer sa conjointe le 23 avril 2020 à Alençon, comparaît ce vendredi 2 février devant la cour d’assises d’Alençon pour tentative de meurtre. Le procès doit durer deux jours, ce vendredi et lundi 5 février.

Les faits remontent au 23 avril 2020 à 13 h 15, lorsque les gendarmes d’Alençon interviennent au 24 boulevard Duchamp. Ils découvrent une scène chaotique : deux hommes en lutte et une femme assise contre un arbre, couverte de sang et hurlant. Un couteau de chasse ensanglanté est retrouvé à proximité. La victime présente des plaies profondes et est transportée en urgence à l’hôpital, où elle doit subir une intervention chirurgicale.

La jeune femme explique quelques jours plus tard, à l’hôpital, avoir fui le domicile conjugal en juillet 2019 en raison de violences et d’alcoolisme de la part de son conjoint. Le jour des faits, il avait contrevenu à une décision de justice en gardant les deux fils du couple plus longtemps que prévu. Il avait menacé sa conjointe avec un couteau, l’accusant de vouloir partir. Il l’avait agressée, lui infligeant plusieurs blessures.

Onze plaies profondes

Le médecin légiste a relevé 11 plaies sur le corps de la victime, majoritairement causées par une arme blanche. Lors de son audition, l’homme a déclaré qu’il voulait simplement effrayer sa femme avec le couteau et qu’il ne se souvenait de rien après avoir brandi l’arme. Il avait néanmoins murmuré : « Je regrette ce que j’ai fait. J’ai pété un câble », et reconnu les faits.

En détention provisoire puis libre sous contrôle judiciaire d’après Actu.fr (L’Orne Hebdo), Olivier Ripaux revient donc au tribunal. Le procès doit se tenir sur deux jours : aujourd’hui et lundi 5 février. L’homme risque la réclusion criminelle à perpétuité pour tentative de meurtre.