Angers

Angers.Ils manifestent leur indignation à l’UCO.

Publié

le

Environ 150 personnes étaient mobilisés ce matin devant l'UCO

Environ 150 personnes étaient mobilisés ce matin devant l’UCO

Suite aux récents événements survenus lors de la conférence de Tugdual Derville organisée par le diocèse d’Angers, au sein de l’Université Catholique de l’Ouest, les étudiants, les enseignants, les syndicats et toutes les personnes scandalisées ont été invitées à manifester leur indignation lors d’un appel à la mobilisation ce vendredi.

Nous avons rencontré Aykel Garbaa, étudiant en deuxième année de licence Sociologie-Anthropologie à l’UCO, reponsable du Mouvement Jeune Socialiste de Maine-et-Loire. Il fait partie des étudiants agressés durant la conférence

« Aujourd’hui, nous nous regroupons tous, étudiants, parents, enseignants et syndicats d’enseignants indignés, pour montrer qu’on est contre le fait qu’il y ait de la violence au sein de l’université, qui plus est, par des personnes extérieures à l’université et qui viennent dans un amphithéâtre tabasser et sortir des étudiants « chez eux ». Ensuite, nous comme contre le fait qu’il y ait une manifestation politique. Cela a été présenté sous la forme d’une conférence pseudo-philosophique, mais comme l’indiquait le site du diocèse (la page a désormais été supprimée), c’était clairement à vocation de « créer des alvéoles pour asseoir un courant dans l’opinion ». Nous ne voulons pas d’une université politique, nous voulons qu’il y ait un débat d’idées, une diversité d’opinions, que les étudiants puissent prendre la parole. Cela a été le début du problème, on nous a interdit de prendre la parole alors nous avons tenté de nous lever afin de la prendre et des « gorilles » se sont jetés sur nous pour nous taper, sous les yeux du recteur et des 600 partisans de Tugdual Derville. Ce que l’on attend aujourd’hui, c’est le que recteur ait une expression différente de celle qu’il a eu jusqu’à présent, qui a été très ambiguë. Qu’il dénonce clairement ce qu’il s’est passé, qu’il dénonce qu’il y a eu de la violence au sein même de son établissement. Qu’il se désolidarise de cette organisation, car l’UCO dit qu’elle n’est pas organisatrice de cet événement, alors qu’elle a Twitté et invité les étudiants à cette conférence. De plus, le recteur a introduit cette conférence. »

 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
5 Commentaires

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + = 15