Culture

Angers : Une manifestation pour la réouverture des lieux culturels prévue ce samedi 20 mars

Publié

le

Les élèves occupent le Quai depuis une semaine. Crédit : Guillaume Ragot

Depuis une semaine, les élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional d’Angers, des étudiant.e.s en formations artistiques, des artistes, technicien.ne.s et administratif.ive.s de la région siège le Quai. Ce samedi 20 mars, une manifestation est prévue pour la réouverture des lieux culturels.

Le Quai est occupé depuis vendredi 12 mars 2021 de jour comme de nuit par un collectif réunissant des élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional d’Angers, des étudiant.e.s en formations artistiques, des artistes, technicien.ne.s et administratif.ive.s de la région. Une occupation soutenu par le Théâtre qui approuve les revendications sociales des occupant.e.s et demande même « la mise en œuvre rapide de l’ouverture graduée et concertée de tous les lieux de culture pour que l’activité artistique reprenne pleinement, dans des conditions sanitaires que nous savons appliquer, afin que les publics aient de nouveau accès aux œuvres, en toute sécurité« .

Samedi 20 mars 2021, dans le cadre de la mobilisation nationale, nous invitons les spectateur.rice.s, professionnel.le.s de la culture, les habitant.e.s et élu.e.s locaux à témoigner de leur besoin de retrouver l’art et la culture. A Angers, la manifestation débutera sur le parvis du Quai à 13h dans le respect des mesures barrières et du protocole sanitaire en vigueur. Un cortège se dirigera ensuite vers le Grand Théâtre, place du Ralliement, pour constituer la file d’attente symbolique d’un non-spectacle.

« Tant que l’activité ne pourra pleinement reprendre, nous demandons la prolongation de l’année blanche pour les artistes et technicien.nes du spectacle ainsi qu’une considération et un soutien à tou.te.s les professionnel.le.s impacté.e.s par l’arrêt prolongé des activités culturelles (auteur.rice.s, graphistes, hôtelier.e.s, restaurateur.rice.s, prestataires de l’événementiel…). La nouvelle génération d’artistes actuellement en formation doit pouvoir bénéficier d’un plan d’accompagnement spécifique : leur avenir doit s’éclaircir » exprime Le Quai.

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

72 − 69 =