Sante

Le CHU d’Angers et l’Institut de Cancérologie de l’Ouest signent une charte Emploi & Cancer pour favoriser la réinsertion professionnelle

Publié

le

Une charte Cancer-Emploi signée pour favoriser la réinsertion professionnel après un cancer. Crédit : Jimmy Joubert / Angers Info

Après la mise en place du programme de recherche Rework-Qol qui a pour objectif d’apporter de nouvelles informations sur l’importance de l’environnement social et professionnel lors de la prise en charge du cancer, le CHU d’Angers, de Nantes et l’Institut de Cancérologie de l’Ouest ont signé une charte Emploi & Cancer pour favoriser la réinsertion professionnelle après un cancer.

Après un cancer, deux tiers des personnes touchées reprennent le travail après cinq années de soins. Si 54% d’entre eux retrouvent leur emploi, les séquelles de certains obligent les employeurs à réadapter le poste de ces derniers, mais cela reste insuffisant car près de 30 % des patients perdent ou quittent leur emploi et seulement 1 personne sur 3 au chômage, au moment du diagnostic, retrouve un emploi . Avec le programme de recherche Rework-Qol, portés par le Site de Recherche Intégrée sur le Cancer (SIRIC) ILIAD, l’objectif est d’apporter de nouvelles informations sur l’importance de l’environnement social et professionnel lors de la prise en charge du cancer, et d’étudier les facteurs de la qualité de vie et de la réintégration professionnelle post-thérapie. A terme, les informations recueillies lors de cette étude doivent notamment « permettre de définir et évaluer les risques de désinsertion professionnelle pour des personnes touchées par le cancer ; proposer des outils permettant d’anticiper au mieux les difficultés de maintien ou de retour en emploi ; préfigurer d’un réseau de partenaires (acteurs des sphères publique, privée, associatives qui travaillent à cette problématique) afin d’appuyer les entreprises dans cette démarche et décliner le programme Cancer et Emploi de l’INCa en région, programme incarné par la charte du même nom » explique le professeur Yves Roquelaure, coordonnateur du programme de recherche.

Une charte pour aider la réinsertion

En présence de Cécile Jaglin-Grimonprez (Directrice Générale du CHU d’Angers), Philippe El Saïr (Directeur Général du CHU de Nantes), Mario Campone (Directeur Général de l’ICO), Jean-Jacques Coiplet (Directeur Général de l’ARS Pays de la Loire), le Pr Norbert Ifrah (Président de l’Institut National du Cancer (INCa)), le Pr Yves Roquelaure (coordonnateur du programme Rework-Qo) et du Pr Philippe Moreau (Directeur du SIRIC ILIAD), une charte Cancer et Emploi a été signée ce mercredi 24 mars. Celle-ci est fondée sur 11 principes et engagements opérationnels afin de garantir la qualité de vie au travail (QVT) et limiter les difficultés et risques de désinsertion professionnelle liés à des pathologies cancéreuses. A travers ces 11 engagements, on retrouve principalement le besoin de « Maintenir un lien en proposant au salarié absent de le tenir au courant de l’actualité et des évolutions de l’entreprise afin de lui permettre de conserver un sentiment d’appartenance« , ainsi que le besoin « d’informer et sensibiliser le salarié sur l’intérêt de la visite de pré-reprise afin de lui permettre d’exprimer ses attentes et de construire avec lui, le cas échéant, son nouveau projet professionnel« , mais aussi de « construire avec le salarié un parcours de maintien ou de reprise en adéquation avec son projet« . Au total, une cinquantaine d’entreprise devraient accompagner les services de santé pour faciliter la reprise du travail des personnes touchées par un cancer et dont l’objectif « est de retrouver une vie normal » déclare Jean-Jacques Coiplet.

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69 + = 73