Angers

Angers. Quand le Val de Loire parle très « Cru »

Publié

le

Cartes publicitaires des appellations.

Cartes publicitaires des appellations.

Moitié moins trash que ce que le titre laisse supposer, les angevins amateurs de liquoreux seront ravis, car il s’agit ici de la nouvelle classification des deux plus grandes appellations de liquoreux en Val de Loire : Quart-de-Chaume et Coteau-du-Layon-chaume. Lorsque le premier s’élève au sommet de la hierarchie viticole de la région en obtenant la mention « Grand cru », le second gagne en notoriété supplémentaire en s’accaparant la place de son prédécesseur en tant que « Premier cru »

Mais qui sont ils ? Petit rappel sur ces deux appellations : Les deux sont situés sur la commune de Rochefort-sur-Loire dans le Maine-et-Loire. Vins blancs liquoreux élaborés grâce au cépage Chenin Blanc, leurs grains sont récoltés botrytisés (attaqué par la pourriture noble) et en surmaturié, ils ne représentent respectivement que 40ha et 80ha pour une production annuelle de 425lh et 1000hl.

Très onctueux, ces véritables gourmandises sont des vins d’une grande complexité, aux arômes suaves et opulents, ils peuvent se conserver de 5 ans à plusieurs décennies, un siècle pour les très grands millésimes de Layon, un temps indéfini pour les plus beaux Quart-de-Chaume.

Deux AOC, même combat, et seuls sur le podium. Non pas à égalité, ces deux appelations de renom et de qualité ne concourraient pas pour la même catégorie, bien qu’elles aient entrepris une démarche collective pour valoriser leurs appelations. Quart-de-Chaume déboule ainsi dans la catégorie poids lourds, avec sa nouvelle mention « Grand cru » rejoignant les plus grands vins de France. Les Coteaux-du-Layon-Chaume, ex-maitres incontestés des poids plume de leur catégorie, montent en gamme en s’accordant (ou se voyant accordé) la prisée mention « Premier cru ». Les deux appellations devenant ainsi sans égale concurrence, puisque Quart-de-Chaume devient le premier Grand cru du Val de Loire, laissant sa place de seul premier cru aux Coteaux-du-Layon-Chaume.

Ces douceurs dignent des plus grands, ont hérités d’une mission importante en acquérant ces mentions de prestige, comme le souligne Claude Papin, président du syndicat de l’appellation Quart-de-Chaume, « L’accession des 2 AOC au statut de cru doit également servir à redonner de la fierté aux producteurs de grands liquoreux, et permettre aux consommateurs de redécouvrir avec envie ces vins de très haut niveau. »

Grands vins, grande mission, on ne restera pas simple spectateur, et on s’empressera d’aller déguster ces magnifique appellations, avec modération, et s’il n’est pas là, faites en profiter vos amis oenophiles qui apprécieront à coup sur !

Nicolas Maffre

Plus d’actus sur notre application mobile Android et Windows Phone 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

77 + = 85