Citoyenneté

A Angers, un confinement à double tranchant pour les Restos du Cœur.

Publié

le

DR –

Dans le Maine-et-Loire, le confinement forcé à cause de la crise du coronavirus causera sans doute une forte augmentation de la demande d’une aide des Restos du Cœurs chez certains. Parallèlement à cela, le nombre de bénévoles et de dons envers l’association n’ont jamais été aussi importants. Sur le long terme, l’organisation compte bien continuer à faire perdurer ces mesures de protections sanitaires. Décryptage avec le président des Restos du Cœur de Maine-et-Loire, Jean-Pierre Mériel. 

Un début de confinement inquiétant

Lorsque le lundi 16 mars 2020, le confinement a été annoncé dans toute la France, Jean-Pierre Mériel s’est d’abord dit que leur mission allait devenir impossible. « J’ai cru que l’on n’y arriverait pas. Beaucoup de bénévoles ont été contraints de mettre leur bénévolat entre parenthèse pour des raisons de santé, d’âge ou de famille. On s’est dit que ça allait être très compliqué de continuer » raconte le président des restos du Cœur du Maine-et-Loire. Et sa peur était compréhensible : 70% des bénévoles du département ont dû arrêter d’apporter leur aide à cause du Covid-19. « Heureusement, les choses se sont vites améliorées » se rassure-t-il. En effet, petit à petit, l’association s’est adaptée et début avril, pratiquement l’ensemble des centres angevins étaient réouverts. « Dans tous les cas, la période du mois de mars est une période de transition entre l’hiver et l’été. Cela veut dire qu’une pause de deux semaines était prévue, même s’il n’y avait pas eu de crise ».

Pour ce qui concerne la distribution des repas, les restos du Cœur fournissait la prestation minimum : personne ne pouvait rentrer dans les centres. Les demandeurs étaient servis avec des colis à l’entrée des centres et les bénévoles portaient des masques.

Une vague de solidarité impressionnante

Des bénévoles, ils en ont vite eu à nouveau. Depuis le début du confinement, c’est plus de 250 citoyens qui sont venus aider l’association angevine de manière temporaire ou permanente. Un chiffre impressionnant leur permettant d’abord de tenir malgré la crise, puis même d’ajouter des actions supplémentaires, comme la distribution de repas auprès de personnes vivant le confinement dehors, ou dans des centres spéciaux. « Beaucoup de ces bénévoles ont arrêté depuis le déconfinement car ils étaient en chômage partiel, mais certains souhaitent tout de même continuer […] C’est évident que cette crise a provoqué un élan de solidarité au sein de la population » se réjouit Jean-Pierre Mériel.

Au niveau national, les restos du Cœur ont obtenu 7 millions d’euros de plus que l’année dernière à la même période, grâce à des dons de particuliers, du conseil régional ou encore de l’Etat. Mais ces dons seront loin d’être de trop. En effet, Jean-Pierre Mériel explique qu’actuellement, ils viennent en aide à plus de 3700 personnes dans le département, soit une hausse de 12% par rapport à 2019.                            « Malheureusement, les prévisions sont très pessimistes, car les personnes en difficulté risquent de l’être encore plus, et nous allons sans doute recevoir de nouveaux ménages. D’ici juillet, on estime une hausse de la fréquentation d’environ 30% » rajoute le président.

Des mesures prolongées même après le déconfinement 

Depuis le 11 mai et le début du déconfinement, les restos du Cœur d’Angers se sont adaptés à la situation et semblent trouver des solutions. Grâce à l’été et à la météo, ils vont continuer à fonctionner sur le même rythme que pendant le confinement, à savoir continuer à recevoir dehors, éviter les attroupements tout en instaurant un peu plus de convivialité. De plus, les activités de rues se poursuivront, contrairement à d’habitude. « Sur le long terme, des diagnostics des centres sur leurs conditions d’accueils seront faits, et des nouvelles mesures d’hygiènes seront mises en place. On va essayer de toujours éviter les attroupements dans les centres, en modifiant certains locaux pour avoir un système plus fluide » conclut Jean-Pierre Mériel.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 44 = 49