Angers

La Ville d’Angers valorise l’art textile

Publié

le

Un Picasso exposé dans un musée d'Angers.Pablo Picasso (1881-1973). "La Danse", tapisserie, 1925. Paris, musée d'Art moderne.

Un Picasso exposé dans un musée d’Angers.Pablo Picasso (1881-1973). « La Danse », tapisserie, 1925. Paris, musée d’Art moderne.

Le service Ville d’Art et d’Histoire souhaite valoriser l’art textile en confrontant les œuvres passées à la création contemporaine. Des ateliers textiles sont proposés au public, qui réalise entièrement les tapisseries, du carton au tissage. Les réalisations terminées sont l’occasion d’une tombée de tapisseries aura lieu le 2 juin à 14h, au service Ville d’Art et d’Histoire.

L’art textile tient une place importante dans l’histoire de la ville d’Angers depuis la commande de la tenture de l’Apocalypse par le duc d’Anjou Louis Ier au XVe siècle. Au fil du temps un fond important s’est constitué avec le trésor de la cathédrale puis plus récemment avec les collections contemporaines du musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine. Du 23 mai au 31 octobre, le musée propose d’ailleurs une traversée de l’histoire de la tapisserie et du textile contemporains.

Aujourd’hui l’école supérieure des beaux-arts d’Angers propose une section tapisserie et de nombreux artistes liciers sont installés à Angers. C’est dans le cadre de ce patrimoine vivant que le service Ville d’art et d’histoire valorise l’art textile en confrontant les œuvres passées à la création contemporaine.

Ainsi chaque année des ateliers textiles sont proposés à un large public : scolaires, individuels pendant les vacances, association angevines adhérentes à la Charte culture et Solidarité, associations de personnes en situation de handicap… La mise en situation du public est l’un des moments marquant de ces ateliers de rencontre avec l’art textile. Encadrés par un licier professionnel les participants sont mis en situation professionnel de tissage. Dans ses locaux, le service Ville d’art et d’histoire dispose de deux métiers de haute-lices et de deux métiers de basse-lice sur lesquels les tapisseries sont entièrement réalisées par le public, du carton au tissage.

Depuis 2003 plus de 3600 personnes ont participés au tissage de trois tapisseries : deux sur le thème des tapisseries coptes et une sur le thème de la Loire.

Service Ville d’Art et d’Histoire
43 rue de Salpinte

Pour rappel :
L’exposition « Tapisserie ? De Picasso à Messager » se tiendra du 23 mai au 31 octobre 2015 au musée Jean-Lurçat et de la Tapisserie Contemporaine

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: La Ville d’Angers valorise l’art te...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 73 = 78