Angers

Qowisio bouscule le marché de l’IoT avec un modèle économique inédit et annonce l’ouverture de son réseau très bas-débit en France

Publié

le

Qowisio bouscule le marché de l’IoT avec un modèle économique inédit et annonce l’ouverture de son réseau très bas-débit en France

Qowisio bouscule le marché de l’IoT avec un modèle économique inédit et annonce l’ouverture de son réseau très bas-débit en France

Un an après avoir opéré une levée de fonds de 10M€ destinée à déployer son propre réseau, Qowisio marque une nouvelle étape dans l’histoire de la start-up, déjà présente à l’international dans 29 pays. Opérateur de réseau très bas-débit nouvelle génération, Qowisio lève le voile sur son modèle économique et annonce la couverture de la France avec son réseau IoT.

L’indépendance d’un réseau IoT qui offre flexibilité et sécurisation

Avec le lancement commercial officiel le 8 juin prochain de son réseau très bas-débit et longue portée, Qowisio s’impose comme acteur de premier plan parmi les opérateurs de l’Internet des objets. En déployant ses propres antennes et infrastructures, la start-up couvre pour ses clients, toutes les villes de plus de 10.000 habitants sur le territoire français. Sa volonté est d’offrir à ses clients – PME, ETI, collectivités, startups,…- un réseau avec une flexibilité maximale et de sécuriser la réalisation de leurs projets d’objets connectés.

L’objet & l’usage au cœur, exit l’abonnement

Pour Qowisio, une certitude : l’objet et l’usage constituent le centre de l’écosystème IoT. L’opérateur invente un nouveau modèle télécom. Pour adresser ses cibles de marché, le modèle du forfait hérité de la téléphonie mobile n’est pas adapté. Qowisio est convaincu que l’abonnement est un frein à l’explosion du déploiement massif des objets connectés. Le constat est tel que beaucoup de PME et d’institutions se trouvent aujourd’hui démunies pour démarrer leurs projets IoT.

Pour simplifier leur approche, l’opérateur nouvelle génération propose des objets prêts à l’emploi supportés par son réseau. « Chez Qowisio, explique Cyrille Le Floch, CEO et co-fondateur de la start-up, nous disposons d’une culture forte en électronique et mettons à disposition des objets prêts à l’emploi ou des briques technologiques qui permettent à nos clients de développer leurs projets IoT en moins de 3 mois, et ceci à des prix disruptifs en cohérence avec les usages développés. Le très bas-débit autorise en effet l’application de nombreux usages grâce à un coût d’accès beaucoup plus faible par objet connecté. Prenez par exemple le cas des palettes de marchandises qui ont une valeur faciale peu élevée : Qowisio apporte une solution pertinente avec un coût total de quelques euros, connectivité incluse ». Avec ce positionnement, Qowisio est aujourd’hui l’unique acteur du marché capable d’adresser des cas d’usages nécessitant un objet connecté à moins de 10 euros.

L’ambition de Qowisio est de faire émerger un maximum d’objets et d’usages sur lesquels il n’existait auparavant aucune solution économiquement viable. Pour tous ceux qui partagent cette ambition, Qowisio offre une licence de connectivité one-shot de 10 centimes d’euros par objet. Avec ce modèle, Qowisio participe activement à l’explosion des usages et des objets connectés et libère le potentiel des start-up et de tous les acteurs qui souhaitent accélérer leur croissance. Dans ce cadre, Qowisio lance aujourd’hui la première marketplace dédiée à l’IoT.

Un acteur de proximité à dimension internationale

Basé à Angers, au cœur d’un territoire possédant une empreinte électronique majeure en France, Qowisio revendique un ancrage local historique, illustré à travers sa qualité d’actionnaire fondateur de la Cité de l’Objet Connecté et son appartenance à la French Tech. Cette proximité de territoire ne l’empêche pas de viser plus large, au contraire… Déjà présent dans 29 pays avec l’installation de réseaux privés (Europe, Afrique, Moyen-Orient), Qowisio ambitionne de renforcer son développement à l’international. Dernière installation en date : les Etats-Unis avec l’ouverture d’une filiale à Austin, au Texas en avril dernier. « Il s’agit d’une première étape…Cette nouvelle implantation démontre l’audace et l’ambition de notre entreprise, explique Guillaume Houssay, CEO North America et co-fondateur, et illustre parfaitement notre stratégie de développement sur les marchés américains et européens. »

Qowisio signe un partenariat avec Angers Loire Habitat 

Angers Loire Habitat et Qowisio s’engagent dans une relation partenariale. Pour la start up, ce partenariat va lui permettre d’étendre son réseau très bas débit via l’installation d’antennes relais sur les toits d’immeubles d’Angers Loire Habitat. Pour le bailleur social, il s’inscrit également dans la volonté d’optimiser ses services en utilisant la technologie de l’Internet des objets. Cela va en effet contribuer au développement d’objets connectés lui permettant un suivi de ses petits équipements techniques dans ses logements collectifs, comme les caissons VMC ou encore les pompes de relevage. Ces dispositifs lui permettront de repérer les dysfonctionnements de ce matériel et ainsi contribuer à une meilleure réactivité des équipes d’Angers Loire Habitat tout en assurant une information active de ses clients.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 1 =