Charente-Maritime

La Rochelle : 56 infractions relevées lors d’une descente de police contre les rodéos urbains

Publié

le

Image d’illustration

La police nationale de Charente-Maritime a mené une opération d’envergure pour mettre fin aux rodéos urbains à La Rochelle. Une descente à Chef-de-Baie a permis de relever 56 infractions.

Opération de contrôle à Chef-de-Baie

Dans la soirée du vendredi 31 mai au samedi 1er juin, la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de Charente-Maritime a lancé une vaste opération de contrôles à Chef-de-Baie. Cette intervention visait à mettre fin aux rodéos urbains qui perturbent plusieurs zones de La Rochelle, notamment la zone commerciale de Puilboreau, Périgny et Chef-de-Baie.

Une forte présence policière

Près de 200 véhicules et 350 personnes étaient présents lors de cette opération. La police, déterminée à endiguer ce phénomène dangereux, a relevé un total de 56 infractions. La présence massive des forces de l’ordre visait à dissuader les conducteurs imprudents et à rétablir l’ordre dans ces zones régulièrement touchées par les courses de rue illégales.

Multiplication des « runs » sauvages

Depuis le début de l’année, les rodéos urbains se sont multipliés à La Rochelle, provoquant des nuisances et des dangers pour les habitants et les usagers de la route. La DDSP de Charente-Maritime a décidé de frapper fort pour montrer sa détermination à éradiquer ces pratiques illégales.

Un phénomène inquiétant

Ces « runs » sauvages ne sont pas sans conséquence. En plus des nuisances sonores, ils représentent un véritable danger pour les participants et les spectateurs. La police de La Rochelle a donc intensifié ses efforts pour surveiller et contrôler ces rassemblements.