Transport

Passage à 80km/h à partir du 1er Juillet : L’opinion publique très sceptique sur l’efficacité de cette loi

Publié

le

Passage de 90km/h à 80km/h à partir du 1er Juillet sur 80% du réseau routier.

A l’occasion de la seconde édition nationale des Journées de la sécurité au travail, plusieurs policiers sont intervenus pour expliquer les bienfaits du passage à 80km/h, malgré une réticence globale de l’opinion publique vis à vis de cette loi. 

Le risque routier professionnel, priorité des campagnes de sécurité routière

Les journées de la sécurité routière au travail sont organisées par la coordination sécurité routière pour l’ensemble des services de l’Etat présents sur le plateau administratif, volontairement programmées fin Juin cette année pour faire écho à la loi sur le passage à 80km/h, ces journées ont essentiellement pour but de réduire le risque routier professionnel.

Concernant les accidents du travail, ce sont les accidents de la route qui constituent la première cause de mortalité. En 2017, pour le Maine-et-Loire, ils représentent 12 des 44 accidents mortels dans le département, 3 pour un trajet professionnel, et 9 pour un trajet domicile-travail. Le département du Maine-et-Loire fait du risque routier professionnel, un enjeu principal dans la lutte pour la sécurité routière.

La défiance de l’opinion publique envers le passage à 80km/h

A partir du 1er Juillet prochain, l’ensemble des sections routières bidirectionnelles sans séparateur de voies seront limitées à 80km/h, cependant, les autres seuils de limitation ne seront pas modifiés. La limitation pour les permis probatoires et la vitesse par temps de pluie sera aussi de 80km/h. Pour faire simple, ce passage à 80km/h touche près de 80% du réseau routier.

L’accent a été mis spécialement sur ces routes bidirectionnelles sans séparateurs de voies, car ce sont celles-ci qui causent le plus d’accidents, près de 60% des accidents. Pour le département du Maine-et-Loire c’est pire, cela représente près de 68% des accidents. Grâce à cette mesure, ce sont 350 à 400 vies qui pourraient être sauvées tous les ans. Un chiffre non négligeable.

Depuis 1973, et l’obligation du port de la ceinture à l’avant, de nombreuses mesures et de multiples lois sont intervenues pour garantir une plus grande sécurité sur la route, la grande majorité d’entre elles, si ce n’est toutes, ont connu une grande défiance de la plupart des usagers de la route. Ce passage à 80km/h n’échappe pas à la règle, les mêmes reproches reviennent sans cesse, à savoir que cette mesure servirait uniquement à rapporter plus d’argent à l’Etat.

Cependant, c’est plutôt l’insécurité routière qui coûte cher à la France, voire très cher, près de 38 Milliards d’euros en 2016, un chiffre qui arrive à 50 Milliards d’euros, si l’on rajoute les frais de réparation matériel notamment. Cette baisse de 10km/h, pour un passage de 90km/h à 80km/h, a pourtant plusieurs bienfaits qui vont sans doute avoir un réel impact sur la mortalité. Le premier chiffre à retenir est 13, en effet, rouler à 80km/h au lieu de 90km/h permet de gagner 13 mètres au freinage, l’équivalent de deux voitures environ. De plus, les plus défiants envers cette loi invoquent la perte de temps qu’ils subiront en roulant avec 10km/h de moins. Les différents tests qui ont été effectués balaient cette idée reçue d’un revers de main, puisque sur un trajet de 40 kilomètres par exemple, le différentiel correspond seulement à une minute et trente secondes, entre un véhicule roulant à 90km/h, et celui roulant à 80km/h.

 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide