Orne

Jugement en appel pour deux jeunes accusés de participation aux émeutes à L’Aigle

Publié

le

Image d’Illustration

Les émeutes urbaines ayant suivi la mort de Nahel, 17 ans, le 27 juin 2023, ont engendré des troubles significatifs à travers le pays. Nahel a été tué par un tir de la police après une course-poursuite, déclenchant une série de violences dans plusieurs villes, dont L’Aigle.

Selon La Manche Libre, parmi les personnes interpellées, deux jeunes hommes âgés de 21 et 22 ans ont été arrêtés à L’Aigle. Le 1er juillet 2023, un message circulant sur le réseau social Snapchat incitait à la violence : « Tous à la tour Jules Romain, ça va péter ce soir ». En soirée, après un tir de mortier sur une voiture de gendarmerie, un groupe se replie vers la tour Jules Romain. Les forces de l’ordre interviennent et arrêtent 16 personnes, dont les deux jeunes accusés, habillés en noir et cagoulés.

Le 23 novembre 2023, le tribunal d’Alençon a relaxé les deux jeunes du chef d’accusation de « groupement en vue de commettre des violences », faute de preuves suffisantes. Leur défense avait argumenté qu’ils se trouvaient simplement au mauvais endroit au mauvais moment.

Jugement en Appel

Cependant, le procès en appel, qui s’est tenu le vendredi 28 juin, a pris une tournure différente. L’avocate générale, se basant sur leur habillement en vêtements chauds et sombres et leur présence dans un quartier sensible, a requis 250 heures de travail d’intérêt général avec sursis pour les deux prévenus. Les jeunes ont maintenu leur défense, affirmant leur innocence et leur présence fortuite sur les lieux.

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − 7 =