Education

L’Université Catholique de l’Ouest fait sa rentrée à Angers

Publié

le

L’équipe de l’UCO dans le bâtiment scientifique de l’université. © Gabriela Richou

Pendant que les étudiants de l’Université Catholique de l’Ouest d’Angers finissent de rentrer progressivement à l’université, l’équipe de l’UCO prépare désormais le déroulement de cette année scolaire 2021-2022, en présentiel.

L’ Université catholique de l’Ouest fait sa rentrée à Angers avec plusieurs événements préparés pour ce semestre ; des événements scientifiques, culturelles et académiques. Le prix littéraire Guy Bedouelle, sera remis à J.M.G Le Clézio le 15 novembre et juste avant ça, le 14 octobre, François Sureau accueillera la rentrée solennelle dans l’amphi Bazin.

Cette année, le recteur de l’université a été accompagné par son équipe et trois étudiants de différentes filières pour représenter l’ensemble d’étudiants.

L’UCO comptabilise 12500 étudiants en cette rentrée dont 7390 dans le campus d’Angers, ce qui fait plus de 400 étudiants que l’année dernière. 8 campus dans 8 villes, Angers, Nantes, Niort, Guingamp, Laval, La Réunion, Papeete, Vannes.

Année 2021-2022

Le Covid a bien sûr affecté l’université, les enseignants mais particulièrement les étudiants, académiquement comme socialement. Cependant, les réussites en L1 en L2 et en L3 sont restées assez stables mais le taux d’insertion professionnelle est descendu d’un 82% à 80% en un an.

De nouveaux programmes ont été ouverts pour cette année, notamment un Bachelor Chargé de gestion et de développement des ressources humaines et le Bachelor Éco-manager en développement durable et responsabilité sociétale à Angers, entre autres dans les différents campus.

Les étudiants présents se montrent très contents et enthousiasmés de rentrer, finalement, en présentiel en cours. « On a une grande chance de pouvoir rentrer en présentiel et de redécouvrir le campus » dit Bryan Pecqueur, étudiant en L3 Sciences Politiques. « Pouvoir retrouver les autres étudiants, revenir dans les salles, avoir les profs devant nous… » sont d’autres motifs de bonheur pour Adélaïde Vivien, étudiante en L3 en Sciences de l’éducation.

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 3 = 8