Angers

Réalisme et solidité, les clés du succès d’Angers-SCO contre Arles-Avignon

Publié

le

Angers – Les joueurs de Stéphane Moulin se sont logiquement imposés face aux anciens pensionnaires de Ligue 1 sur le score de 2 à 0. L’addition aurait même pu être encore plus salée si le pénalty de Gaëtan Charbonnier n’avait pas heurté le poteau.

Seizième au classement et restant sur une série de trois matchs consécutifs sans succès, les angevins avaient besoin d’une victoire pour avoir un classement plus en adéquation avec le niveau de jeu proposé. C’est chose faite ce soir avec la victoire contre Arles-Avignon, attraction de la saison passée en Ligue 1. Le début de match fût très fermé, les deux équipes se montrant bien en place sans qu’aucune des deux formations ne parvienne à dominer son adversaire. Il a fallu attendre la 21e minute pour voir la première occasion du match. Après un débordement sur le côté droit, Gaëtan Charbonnier a centré en retrait pour Keserü qui aurait pu ouvrir le score, mais le défenseur arlésien Bakary Soro veillait au grain.

Hénin et Charbonnier au cœur d’un réalisme retrouvé

Mais ce ne fût que partie remise. A la 25e minute Jérémy Hénin, monté sur un coup de pied arrêté, s’est montré opportuniste en inscrivant un vrai but d’avant-centre ! Il a bien suivi une frappe de Gaëtan Charbonnier repoussée par Ludovic Butelle, et a réalisé le petit crochet qui lui a permis de s’ouvrir le chemin du but. Le premiers but inscrit à Jean-Bouin depuis 205 minutes. Huit minutes plus tard, ce sont les deux mêmes acteurs angevins qui ont permis à leur équipe de doubler la mise. Long ballon d’Hénin pour Charbonnier, qui a réussi à se retourner pour inscrire un nouveau but splendide. Cette réalisation a permis au buteur angevin de rester à égalité avec Jean-François Rivière en tête du classement des buteurs, avec sept réalisations.

Arles s’énerve pendant qu’Angers se montre solide

Ces deux buts ont complétement perturbé les arlésiens, qui perdent le fil du match et s’énervent. Si bien que l’un des entraîneurs adjoints est prié de regagner les vestiaires. A la 42e minute, Claudio Keserü est fauché dans la surface par l’ancien stéphanois Christophe Landrin. C’est l’attaquant angevin Gaëtan Charbonnier qui prend ses responsabilités, mais son pénalty s’est écrasée sur le poteau de Ludovic Butelle. Les angevins vont gérer la seconde mi-temps sans être mis en danger. David Gigliotti va leur faciliter la tâche, en se faisant expulsé pour un second carton jaune à la 79e suite à un mauvais geste sur Malik Couturier. Sans pour autant réaliser un festival, Angers s’est montré solide et n’a concédé aucune occasion franche contre Arles-Avignon !

 

Angers : Malicki – Fall, Hénin, Couturier, Djellabi – De Freitas (Rousseau), Auriac, Manceau (Diers), Gomez – Charbonnier, Keserü (Doré).

 

Arles-Avignon : Butelle – Souissi, Baldé, Soro, Elie – Ayasse, Rocchi, Landrin (Najih), Draman – Pieroni (Savanier), Gigliotti.

Par Ludovic Aurégan

 

Remerciement à Josselin Clair pour la photo


La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide