Angers

Les victimes des essais nucléaires dans le Maine-et-Loire mécontents de leur rencontre avec le ministre.

Publié

le

logo-new-bb12Malgré les rapports du Parlement et du Sénat sans équivoque constatant l’échec de l’application de la loi d’indemnisation des victimes des essais nucléaires français, le ministre de la Défense persiste et signe.

Le 15 octobre 2012, la commission sénatoriale pour le contrôle de l’application des lois a chargé deux de ses membres, dont Mme Corinne Bouchoux, sénatrice de Maine-et-Loire, de faire un bilan de l’application de la loi du 5 janvier 2010 sur la reconnaissance et l’indemnisation des essais nucléaires français.

Cette loi visait à reconnaître et à permettre l’indemnisation des conséquences sanitaires des essais nucléaires menés en 1959 et 1996 au Sahara, puis en Polynésie française, tant sur les travailleurs des essais que sur les populations locales.

Le rapport rappelle le contenu de cette loi et dresse un état des lieux de son application formelle et pratique, qui se révèle très en-deçà des attentes initiales.

Lors d’une réunion consultative qui se tenait hier après-midi au Ministère de la Défense, Les victimes des essais nucléaires dans le Maine-et-Loire (AVEN (Associations des vétérans des essais nucléaires) et de Moruroa e tatou) avaient fait des propositions au Ministre :

– l’intégration de deux scientifiques désignés par les associations au sein du CIVEN (Comité d’Indemnisation) ;

– la prise en compte de la contamination et de la présomption de causalité stricte pour tout le personnel civil et militaire

– un titre de distinction honorifique ;

– l’extension des zones géographiques à l’ensemble de la Polynésie. Seul point accepté par le ministre de la Défense.

« Alors que plusieurs entretiens préalables entre les associations et les services du ministère de la défense pouvaient laisser croire en la volonté du ministre de sortir de la situation d’échec de cette loi d’indemnisation qui n’indemnise quasiment personne, M. Le Drian est resté totalement ferme sur la méthode utilisée par le CIVEN ; méprisant ainsi les avis des associations » indique ce jour l’association.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide