Angers

Domaine de Boudré. Le point sur la concertation.

Publié

le

Crédit porte-plume / Domaine de Boudré. Le point sur la concertation.

Crédit porte-plume / Domaine de Boudré. Le point sur la concertation.

Comme il s’y était engagé, depuis juin 2015, Christian Gillet, président du Département de Maine-et-Loire, a mis en place un groupe de travail dans le cadre de la vente du site de Boudré (Seiches-sur-le-Loir) jusqu’à la fin de l’année 2015.

La mission de ce groupe de travail, composé de Marie-Jo Hamard, vice-présidente en charge de l’environnement et du cadre de vie, de Véronique Goukassow, conseillère départementale, des élus de la commune de Seiches et de la Communauté de Communes du Loir, de la LPO, de la société des courses de Boudré, de l’ASER, ainsi que de membres du collectif « Sauvons Boudré », consistait à définir les modalités de vente de ce site classé Espace Naturel Sensible. Le travail réalisé par le groupe a permis de dégager deux objectifs prioritaires, à savoir maintenir l’ouverture du site au public ainsi que préserver et valoriser ses qualités environnementales.

Pour répondre à ces objectifs, il a ainsi été décidé de la mise en place de deux outils :

– la création d’un nouveau sentier de randonnée de 6 km traversant le domaine, en plus des chemins ruraux existants. « Le Département en sera le maître d’ouvrage et répond ainsi favorablement aux demandes des acteurs et utilisateurs du Domaine de Boudré », ajoute Véronique Goukassow. Les crédits nécessaires à la réalisation de ce chemin pédestre seront proposés au budget 2016 et les travaux seront réalisés dans le premier semestre. Ce sentier sera ensuite rétrocédé à la commune de Seiches, qui en assurera l’entretien. Le tracé de ce nouveau sentier a été défini afin notamment de valoriser les panneaux pédagogiques du sentier d’interprétation inauguré il y a quelques mois.

– la rédaction d’un cahier des charges environnementales (destiné à préserver les milieux, la faune, la forêt et les activités), qui sera adossé à la vente du site, et dont les contraintes s’imposeront aux acquéreurs (y compris aux acquéreurs successifs) pendant un délai de 30 ans.

Durant ces quelques mois de travail, les échanges au sein du groupe ont permis de donner un nouveau cap à ce site protégé, sans pour autant remettre en cause la volonté du Département de le vendre. « Le domaine sera mis en vente en début d’année prochaine sous la forme d’un appel à projet. Le choix de l’offre sera fait, selon différents critères. Une attention particulière sera portée sur le respect du cahier des charges environnementales, sur le projet de gestion, la place qui est faite à l’utilisation publique du site, la contribution au développement économique et touristique » précise Véronique Goukassow.
« Je tiens à remercier l’ensemble des membres de ce groupe de travail pour la qualité et la richesse des échanges, le respect
mutuel qui ont aujourd’hui permis d’atteindre les objectifs qui nous avaient été assignés par le Président du Département »,
conclut Marie-Jo Hamard, la vice-présidente en charge de l’environnement et du cadre de vie.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

62 − 61 =