Angers

Angers.Gérard Depardieu et Bertrand Blier. Une rencontre et des souvenirs à Premiers Plans [VIDEO]

Publié

le

Credit AM - Gérard Depardieu et Bertrand Blier. Une rencontre et des souvenirs à Premiers Plans

Credit AM – Gérard Depardieu et Bertrand Blier. Une rencontre et des souvenirs à Premiers Plans

C’est après la diffusion du film « Les Valseuses » réalisé par Bertrand BLIER, que Gérard DEPARDIEU est arrivé dans l’auditorium du Centre des Congrès d’Angers pour la 4ème journée du 27e Festival Premiers Plans . C’est vêtu d’un survêtement bleu, d’une doudoune brodé à son nom et d’une paire de mocassin couleur violette que ce géant du cinéma français est monté sur scène d’une façon totalement naturelle.

Le débat a eu lieu dans une ambiance décomplexée, montrant les liens qui unissent le réalisateur et son acteur fétiche, le tout sous les questions des journalistes et des spectateurs. « Les américains sont très bon … surtout pour les suites » ce fut l’une des premières phrases données par Gérard Depardieu alors que Bertrand Blier parlait tout justement de sa relation avec les Etats Unis , sa grande source d’inspiration.

Puis pour en revenir au film « Les valseuses » tout juste diffusé, les 2 ex-compagnons s’exprimèrent sur l’époque où le film à été tourné : « Les gens étaient très coincés du cul à cette époque la » « Maintenant, les films c’est de la bagarre et du cul » dit en plaisantant l’acteur principal du film à succès.

La question de la possibilité de faire un film dans le même style que « Les valseuses » en gardant l’aspect populaire s’est alors posée, d’un côté Bertrand BLIER acquiesça en rétorquant sûr de lui « Quand on fait un film comme les valseuses, c’est forcément un succès populaire, c’est un TGV » non suivi par Depardieu.« En ce moment je travaille sur un truc, dont je ne peux pas parler mais qui sera pire que « Les valseuses » » annonça le réalisateur français provoquant des applaudissements.

La notion de censure à été abordé par rapport à ce film jugé comme « provoquant » donnant bien évidemment suite au sujet de la liberté d’expression : « Le mieux est d’être dans un pays qui respecte la liberté d’expression » « On m’a viré de la France ». L’acteur Français n’a pas voulu s’exprimer au sujet des événements survenus à la rédaction de Charlie HEBDO ces dernières semaines, lâchant un simple « Je suis profondément choqué. Je plains autant les rédacteurs que les musulmans (en abordant les amalgames) » ce qui laissa cours à une légère crispation dans l’auditorium.

Puis Gérard Depardieu s’exprima au sujet de la ville d’Angers « La région d’Anjou est une région importante pour moi (…) pas pour le vin mais pour les habitants » La rencontre s’est terminée par une diffusion d’un court-métrage, adaptation d’un conte de Tchekhov mettant en scène l’acteur Français en compagnie de la belle Olga KOROTYAYEVA.

Steven Héry

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

24 + = 29