Culture

La navigatrice et auteure Isabelle Autissier échange avec des collégiens du Maine-et-Loire

Publié

le

Isabelle Autissier rencontre des collégiens du Maine-et-Loire. Crédit : Jimmy Joubert / Angers Info

Ce mardi 19 janvier, de nombreux collégiens du Maine-et-Loire ont pu échanger sur le travail d’auteur, en présentiel et distanciel, avec la navigatrice et auteure Isabelle Autissier.

Isabelle Autissier, d’abord connue en tant que navigatrice fut notamment la première femme à accomplir un tour du monde lors d’une compétition, en 1991. Elle se tournera ensuite vers l’écriture avec différentes collaborations et plusieurs romans à son actif. Depuis de nombreuses années, Isabelle Autissier s’est également investie dans la préservation de l’environnement, puisqu’elle est actuellement la Présidente nationale du Fonds mondial pour la nature. Principalement pour évoquer son dernier livre « Oublier Klara », Isabelle Autissier était à l’Hôtel du Département à Angers pour une rencontre avec des collégiens. Avec des représentants autour d’elle et d’autres collégiens en visioconférence, Isabelle Autissier a pu répondre aux questions des collégiens sur le travail d’un auteur. Des échanges appréciés par la navigatrice « il y avait des représentants avec plein de questions. Ces échanges étaient agréables avec des questions sincère et direct que ce soit sur mon livre ou sur mon passée. […] C’est très facile d’échanger avec des collégiens. Ils sont remarquablement concentrés et ce sont des jeunes dans leur époque. Ils avaient des questions qui concernent l’actualité comme par exemple autour de la violence avec « Pourquoi on raconte l’histoire d’un homosexuel assassiné en Russie ? » »

Au-delà des questions sur le livre et le travail d’un auteur, un travail a été effectué avec Isabelle Autissier qui s’est surprise de voir des élèves engagés dans ces échanges « je suis agréablement surprise de voir qu’il se sont projetés sur les personnes et se sont appropriés l’histoire pour la remettre au gout du jour. L’histoire du livre, qu’ils ont étudiés, se déroule à l’époque de l’URSS et ils ont réussi à voir des choses qui sont complétement différentes aujourd’hui ». Après ce travail, les collégiens ont pu échanger sur deux autres éléments qui passionnent Isabelle Autissier, la navigation et les questions environnemental. « Les collégiens se questionnent plutôt sur la vie en solitaire plutôt que de la course en elle-même et sur le plan environnemental, on peut voir des jeunes engagés qui veulent avoir un meilleur monde demain et qui veulent alerter ceux qui ont le pouvoir car ils sont concernés par ces questions. » confie-t-elle.

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =