Angers

Municipales – Angers. Nouveau sondage, l’analyse d’Ipsos

Publié

le

Municipales-2014-FondFrédéric Béatse (PS), élu maire d’Angers en janvier 2012 à la suite de la démission de Jean-Claude Antonini, affronte Christophe Béchu (UMP), sénateur et président du Conseil général, battu de seulement 667 voix en 2008. Frédéric Béaste doit également faire face à 5 listes de gauche, dont une PS dissidente : celle de son adjoint à l’urbanisme, Jean-Luc Rotureau, qui réclamait des primaires ouvertes.

Les intentions de vote Ipsos/Steria réalisées à trois semaines du scrutin pour France 3 Pays de la Loire présentent un rapport de force équilibré au premier tour, et même légèrement favorable à la gauche. Mesurée à 41% d’intentions de vote, la liste UMP-Modem conduite par Christophe Béchu a certes quinze points d’avance sur la liste PS-PC-EELV-PRG de Frédéric Béatse (26%), mais les réserves de voix sont plus importantes à gauche : 17% d’intentions de vote pour la liste divers gauche de Jean-Luc Rotureau, 6% pour l’extrême gauche, 2% pour une liste de militants écologistes, contre 2% d’intentions de vote pour la liste UDI et 6% pour la liste FN. Dans son ensemble la gauche totalise ainsi 51% des intentions de vote premier tour, contre un total droite + extrême-droite à 49%.

Pourtant, on ne retrouve pas ce rapport de force dans les intentions de vote de second tour. Au contraire, la balance penche nettement à droite, la liste UMP-Modem de Christophe Béchu recueillant 54% des suffrages, contre 46% à la liste d’union de la gauche de Frédéric Béatse. La dispersion de la gauche lui coûte donc cher, tant Frédéric Béatse a du mal à faire l’unanimité derrière lui. Les déperditions sont particulièrement importantes dans l’électorat de premier tour de la liste divers gauche de Jean-Luc Rotureau : seuls les deux tiers de ces électeurs se reportent sur la liste du maire sortant au second tour, les autres préférant soit s’abstenir (17%), soit voter pour son adversaire (17% également).

Bien que Jean-Luc Rotureau ait annoncé qu’il ne maintiendrait pas sa liste s’il arrivait en troisième position, « sauf si ça se joue à quelques voix près », cette hypothèse a tout de même été testée. Une configuration de triangulaire avec deux listes de gauche avantagerait logiquement encore davantage la droite, qui recueillerait 50% d’intentions de vote, contre 33% à la liste du maire sortant et 17% à la liste divers gauche.

Au final si tout n’est pas encore joué, il se pourrait bien qu’Angers, dirigée par le PS depuis 1977, bascule à droite cette année.

  • Échantillon représentatif de 604 personnes âgées de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales à Angers, constitué selon la méthode des quotas.
  • Méthode des quotas : sexe, âge, profession et cantons;
  • Les intentions de vote ont été calculées sur la base des personnes certaines d’aller voter.
  • Dates du sondage le 27 et 28 février 2014, échantillon interrogé par téléphone.

Commmunication d’Ipsos 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide