Sante

Coronavirus. Une première ! 6 patients provenant de l’Est arrivent à Angers cet après-midi depuis un train médicalisé. [VIDEO]

Publié

le

Crédit SNCF – Coronavirus. Une première ! 6 patients provenant de l’Est arrivent à Angers depuis un train médicalisé.

C’est une première en Europe. Un « TGV médicalisé » doit quitter ce matin la Gare SNCF de Strasbourg afin d’évacuer 20 patients malades du Covid-19 depuis Strasbourg et Mulhouse vers les hôpitaux des Pays de la Loire dont Angers au cours de l’après-midi, moins touchées par l’épidémie. Le CHU d’Angers (Maine-et-Loire) devrait recevoir 6 patients au sein du service de réanimation dédié au COVID-19. 

« Cela n’avait fait l’objet pour l’instant que d’un exercice de simulation » explique le Chargé de Mission du SAMU parisien en charge de l’expédition : pour la première fois, un « TGV médicalisé » va quitté aujourd’hui Strasbourg afin d’évacuer 20 patients, contaminés par le coronavirus, depuis Strasbourg et Mulhouse vers Angers moins touchés par l’épidémie, a annonçait ce mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran et le Directeur de l’ARS des Pays de la Loire.

Dans le train, mis à disposition par la SNCF, 4 patients seront installés par voiture, avec dans chaque voiture une équipe médicale constituée d’un médecin anesthésiste réanimateur, un interne, un infirmier anesthésiste et trois infirmiers, provenant du CHU de Nantes, du CHU d’Angers et de l’AP-HP d’Ile-de-France.

Un exercice grandeur nature l’année dernière

Cette opération avait fait l’objet d’un exercice grandeur nature de médecine de catastrophe, dans la nuit du 21 au 22 mai 2019, avec la participation du SAMU de Paris, de l’AP-HP, de l’Université Paris-Descartes, et du concours de la SNCF. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, un TGV avait été mis à disposition afin de simuler une évacuation sanitaire vers Paris suite à un événement majeur avec de multiples victimes.

L’exercice avait consisté notamment à simuler l’envoi d’équipes et de matériel, l’embarquement de nombreuses victimes au départ de la gare de Metz, leur transport médicalisé à bord du train, et leur débarquement à leur arrivée à Paris vers des hôpitaux, le tout dans un temps contraint. Un des défis consistait notamment à utiliser un TGV non modifié, tel qu’il est utilisé en temps normal. 

Pourquoi déplacer les patients en partie à Angers ?

Qui sont ces patients ? 

Explication par Alain Mercat, Président de la Commission médicale d’établissement du CHU d’Angers ce matin.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 6 =