Angers

Championnat de France de canoë-kayak à Angers: les réactions [photo] [vidéo]

Publié

le

Championnats de France à Angers

Cette après-midi avait lieu à la base nautique du Lac de Maine les courses individuelles du championnat de France de canoë-kayak. Après une pause ce midi, les compétitions les plus attendues se sont déroulées sous un ciel mitigé, qui n’a pas empêché le public de venir en nombre acclamé les sportifs!

Retrouvez les réactions des champions de France engagés dans différentes catégories:

DAMIEN SIKORA (Saint-Laurent Blangy, champion de France 2012 de canoë monoplace Homme Junior sur 5000 mètres) : « Avec ma place de vice-champion dans la même catégorie l’année dernière, l’objectif était clairement d’être champion de France cette année. J’ai trouvé la course facile et la bonne entente dans l’équipe m’a beaucoup apporté! C’est une pratique individuelle du canoë, mais l’effet de groupe permet d’avoir de bons résultats. Je vais me concentrer sur les championnats d’Europe junior de la discipline qui se dérouleront au Portugal cet été. »

JEAN SIKORA (Saint-Laurent Blangy, champion de France 2012 de kayak monoplace Homme Cadet sur 5000 mètres) : « Je me savais favori de cette course, alors forcément j’étais un peu stressé, je sentais la pression! J’ai senti que je maîtrisais à la fin du premier virage, lors du second tour, et j’ai pu finir la course seul. J’ai fait septième cet hiver lors d’une compétition internationale, alors cette première place reste dans la continuité de mes prestations. Toute la famille m’a supporté avec mon frère Damien, c’est une belle victoire. On va tout donner demain pour la course en équipage! »

CONSTANCE BURGER (Strasbourg sur Eaux Vives, championne de France 2012 de kayak monoplace Dame Senior sur 5000 mètres) : « Je ne pensais pas que la course se déroulerait aussi bien! J’ai fait un départ correct, pas phénoménal, mais j’ai pu m’accrocher à un groupe de quatre qui s’est détaché à l’avant. J’ai lancé le sprint final et j’ai tout donné pour gagner! Cette première place c’est une belle victoire parce que j’ai arrêté le kayak durant deux ans. Maintenant je vais me concentrer sur les sélections en équipe de France des moins de 23 ans qui débutent dans 3 semaines, je compte bien en faire partie! »

Réactions de CYRILLE CARRE (Auxerre, champion de France 2012 de kayak monoplace) : ici.

et de MATHIEU GOUBEL (Boulogne/mer, champion de France 2012 de canöé monoplace)  : ici.

Quelques réactions des compétiteurs du Maine et Loire engagés dans différentes catégories:

LUC DELNESTE (Bouchemaine, engagé en kayak monoplace Homme Cadet sur 5000 mètres) : « La course était difficile, avec beaucoup de vagues et de vent. Au bout de 50 mètres, un concurrent est tombé juste devant mon bateau, ça m’a coupé dans ma course. J’ai quand même réussi à accrocher le peloton. J’étudie au lycée Chevrollier sur Angers, et je suis très content de participer à mes seconds championnats de France. Une première à domicile, dans un bassin que je connais bien. Je suis rentré il y a tout juste une semaine d’un voyage linguistique de cinq jours avec ma classe, donc j’ai du me préparer un moi avant pour être en forme malgré ma semaine d’absence. Demain je participe à la course de kayak biplace en catégorie cadet, on a une bonne chance de finir haut dans le classement! »

ROMAIN VEAUX-PIERS (Bouchemaine, 7ème place en kayak Homme Junior sur 5000 mètres) : « Je suis un peu déçu de mon classement… C’est la quatrième ou cinquième fois que j’arrive à cette place de septième, forcément j’espérais mieux! J’étais tendu, donc j’ai mal démarré, j’avais vraiment envie de bien faire! A domicile ça reste quand même une bonne pression, avec de très bonnes conditions de navigation. Ils étaient juste trop forts devant! Je passe en catégorie Senior l’an prochain, alors j’acquière de l’expérience pour rester dans la belle lignée du club, tout en continuant ma formation au pôle espoir de canoë-kayak de Rennes qui entraine pour les Jeux Olympiques « .

GERMAIN MOREAU (Canoë-Kayak Club Angers, engagé en kayak monoplace Homme Junior sur 5000 mètres): « J’ai manqué certaines occasions de me rapprocher de la tête de la course durant le parcours. On était une vingtaine de concurrents à s’être détacher dans le dernier tour, mais j’étais mal placé par rapport aux autres pour pouvoir faire mieux. Je suis déçu de ma gestion de course, mais je compte bien me rattraper demain sur la compétition en kayak biplace, où nous aurons de bons arguments à faire valoir avec      PIERRE-ELIOT OLLIVIER ».

Nabil Arhmech avec Philippe Caillebeau et Laurence Montet

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

34 − = 26