Angers

Championnat de France de kayak : Goubel, Carré et Burger titrés

Publié

le

Au cours de cette première journée de compétition, les meilleurs kayakistes et céistes français se sont livrés de belles batailles. Les favoris ont majoritairement répondus présent en individuel. La journée de demain promet de belles émotions avec la présence de Jouve et Hybois en K2.

De nombreux duels ont marqué cette première journée de compétition sur le plan d’eau du Lac de Maine : Goubel-Martin, Burger-Constancis, ou encore Carré-Lecrubier. Les spectateurs ont pu vibrer devant ce magnifique spectacle fait de coups de pagaie sur des bateaux très rapides. Ils ont pu admirer une partie des athlètes qui représenteront la France aux J.O. de Londres en août prochain. Certains ont déjà un C.V. bien fourni à l’image de Mathieu Goubel, 4e des derniers J.O. sur 500m, ou de Sébastien Jouve et d’Arnaud Hybois, double champions du monde en titre en K2 sur 200m. Le public ne s’y est pas trompé et est venu en nombre pour admirer tout ces champions.

Jouve et Hybois en tête d’affiche de la journée de demain

Ces championnats de France servent de préparatifs à ces différentes échéances. Ils se disputent sur une distance, le 5 000m qui n’est pas olympique, mais qui amène une préparation foncière aux athlètes. A l’inverse de ce qui se déroule à Angers, les kayakistes participeront aux J.O. à des courses de sprint. C’est dans cet objectif de valider la préparation que Sébastien Jouve et Arnaud Hybois s’aligneront ensemble au départ du K2. Un bon test pour eux avant les épreuves qualificatives pour les J.O. qui auront lieu dans trois semaines. Cette course devrait donc être l’un des grands temps forts de ces championnats.

A chacun ses objectifs

Parmi les participants à ce K2 senior, nous retrouveront notamment deux angevins : Antoine Martin et Charles-Antoine Bichet. « Ca va faire plaisir d’être à côté de ceux que l’on considérait comme des exemples », ajoute celui que tout le monde surnomme affectueusement Charlot. Un niveau très relevé, qui devraient empêchés les jeunes angevins de pouvoir prétendre au podium : « en 2008, ça s’était bien passé, on avait fait 9e, se souvient Antoine. Entre la huitième et la quinzième place, ça devrait se jouer à rien ». Si la compétition reste bien sûr un facteur de motivation, les deux compères seront là avant tout « pour se faire plaisir et faire ce que l’on sait faire » conclu Antoine. Une belle leçon d’humilité de la part des deux kayakistes qui ont laissé de côté les courses individuelles pour aider à l’organisation.

Ludovic Aurégan

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide