Sante

Coronavirus. La situation de divers établissements dans le Maine-et-Loire préoccupe l’ARS

Publié

le

L’EHPAD de Candé

Divers établissements dont un Ehpad sont actuellement sous la surveillance de l’ARS pour la présence de foyers épidémiques de Covid-19 à Candé et Pouancé dans le Maine-et-Loire, rapporte l’agence régionale lors de son point régulier avec la presse. Des signalements rapportés par l’agence de Santé régionale en début de semaine. 

Une attention très particulière de l’ARS à Pouancé dans le segréen. 

Site du Domaine du Lac à Pouancé : 3 décès à l’USLD (Unités de soins longue durée)et 3 décès à l’EHPAD de la commune 

« Le cluster épidémique de Pouancé à été identifié, il est accompagné par la direction territoriale de l’ARQ. L’épidémie a débuté au sein du foyer logement et de la résidence autonomie. L’Ehpad de Pouancé et l’USLD (Unités de soins longue durée) ont été touchés par des cas Covid avérés. Dans chacun des établissements, il y a eu trois décès. Ils font l’objet d’un accompagnement renforcé avec la création d’une équipe dédiée Covid pour éviter la circulation du virus, un renforcement des équipes et un appui supplémentaire du centre hospitalier. Ils font l’objet d’une attention très particulière de l’ARS compte tenu de la situation épidémique actuelle. » indiquait ce mardi, Delphine Martineau de l’ARS lors d’un point presse.

L’ARS a pris plusieurs mesures dont la constitution d’une équipe dédiée qui se déplace de chambre en chambre avec un équipement adapté et un protocole spécifique pour sécuriser les prises en charge, l’organisation de tests de dépistage

Le centre hospitalier s’est positionné en établissement ressource tant en mobilisant les élèves infirmiers de l’IFSI pour venir renforcer les équipes des EHPAD de sa zone d’attractivité qu’en faisant intervenir dans les établissements qui le souhaitent l’équipe médicale de gériatrie, l’équipe de soins palliatifs ainsi que l’équipe d’hygiène.

Trois décès à l’Ehpad de Candé

Le second foyer épidémique concerne l’Ehpad de Candé où trois décès liés au Coronavirus ont été constatés. Une cellule de soutien psychologique a été mise en place au sein de l’établissement . Un renfort des personnels soignants, notamment pour prendre en compte le temps nécessaire aux changements de tenue et au service des repas en chambre (avec le concours de la Croix Rouge d’Ancenis) a été aussi mis en place. Le Centre hospitalier d’Ancenis prend en charge la gestion quotidienne de la crise sanitaire. 

« Deux sites sont touchés aujourd’hui. Le premier est l’Ehpad de Candé, qui dépend du centre hospitalier d’Ancenis. Sur ses 113 places, nous déplorons trois décès dans cet établissement, et trente résidents qui présentent des symptômes du coronavirus. Cet établissement fait l’objet d’un appui et d’un soutien important, notamment de l’hôpital. Depuis l’apparition des premiers signes épidémiques, une unité Covid a été créée au premier étage de cet établissement. Des tests en lien avec le laboratoire ont été organisés et un renfort de personnels soignants apporté, tout en veillant à ce que tous les soignants soient équipés des protections individuelles nécessaires. » précise Jean-Jacques Coiplet, Directeur général de l’ARS Pays de la Loire. « Il y a aussi une situation épidémique observée au SSR de Candé (Soins de suite et de réadaptation) » , où trois patients ont été testés positifs.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 1