Sante

Coronavirus. Pour la première fois, aucun nouveau patient admis en réanimation en Pays de la Loire.

Publié

le

DR –

Dans son communiqué du jour concernant la pandémie de COVID-19, l’ARS Pays de la Loire vient d’annoncer 291 décès à l’hôpital à ce jour dans la région. Quatre nouveaux décès aujourd’hui dans le Maine-et-Loire et 347 retours à domicile dans notre département à ce jour. Pour la première fois, aucun nouveau patient admis en réanimation en Pays de la Loire. 

Dans la région, l’ARS annonce 5514 passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 dans la région, 30 personnes en service de réanimation dans les hôpitaux du département et 186 personnes hospitalisées dans le Maine-et-Loire. On compte à ce jour 89 décès dans le Maine-et-Loire « Les indicateurs confirment la baisse de la pression exercée par l’épidémie sur le système de santé, une baisse préalable indispensable pour envisager la sortie du confinement à la maison. » indique Jean-Jacques COIPLET, Directeur général de l’ARS Pays de la Loire.

Surveillance en Etablissements Médico-Sociaux dont EHPAD dans la région: 451 signalements (317 EHPAD et autres EMS 134), 1933 résidents Covid (possibles et confirmés)**, 1158 professionnels Covid (possibles et confirmés)** 228 résidents décédés (dont 179 en EHPAD et 49 en ES)dont 63 dans le Maine-et-Loire « Toutes les mesures ont été prises pour garantir la santé et la sécurité des patients et du personnel » précise Jean-Jacques COIPLET, Directeur général de l’ARS Pays de la Loire. ** Données non mises à jour

Selon une étude menée par l’Université de Rennes, une modélisation prévoyait au 12 Avril que le non-confinement en Pays de la Loire aurait provoqué la décès de 7244 personnes contre 262 personnes actuellement.

« La diminution des admissions en réanimation s’accompagne d’une augmentation inhabituelle des admissions en soins de suite et de réadaptation.» indique l’ARS dans sa note journalière.

En effet l’impact d’un passage en réanimation sur l’organisme se révèle particulièrement marqué avec l’infection a Covid-19.

D’abord, parce qu’il s’agit de séjours en réanimation sous respirateur et d’anesthésie générale pour ventiler artificiellement qui peuvent être long. Jusqu’à trois semaines ou plus.

Parce que cette durée s’accompagne d’une fonte musculaire importante qui demande aux patients de réapprendre à marcher et à réutiliser les muscles endormis pendant 3 semaines.

Et surtout de réapprendre à respirer parce que le diaphragme a lui aussi ‘fondu’, et doit remplir à nouveau ses fonctions. En effet, le diaphragme, qui sépare thorax et abdomen, est en réalité un muscle respiratoire, qui en s’abaissant remplit les poumons à chaque inspiration.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide