Angers

Nouvel espace de recueillement du C.H.U d’Angers : à la découverte d’un lieu original et ouvert à tous

Publié

le

Yann Bubien, directeur général du Chu d'Angers accompagné des artistes dans la nouvelle salle de recueillement du CHU d'Angers.

Yann Bubien, directeur général du Chu d’Angers accompagné des artistes dans la nouvelle salle de recueillement du CHU d’Angers.

Mis en service depuis janvier 2013, le nouvel espace de recueillement du C.H.U d’Angers ouvrait ses portes au public, ce jeudi 24 avril, afin que chacun puisse découvrir ce bâtiment atypique, qui abrite une œuvre d’art spécialement crée pour ce lieu : un ensemble de neuf tableaux composés en triptyques. Une journée de découverte ponctuée par la présentation officielle du bâtiment et de l’œuvre qu’il abrite, en présence du directeur général du C.H.U, mais surtout de l’architecte ainsi que de l’artiste ayant mené à bien la réalisation de ce projet.

Personnel hospitalier, usagers et visiteurs ont ainsi pu découvrir au fil de cette journée, un bâtiment atypique et moderne, situé au cœur du C.H.U d’Angers. En effet, ce bâtiment, dont l’architecture contemporaine a été conçue et réalisée par Daniel Mignot, a été implanté sur un terrain jusqu’alors inoccupé bien qu’au cœur de l’enceinte pavillonnaire du C.H.U, Allée du Pont. De forme brute, et avec un volume principal en suspension, la construction exprime une vraie singularité, qui attire l’attention et ne manque pas de susciter des interrogations à son égard. Et c’est précisément la volonté qui a animé l’architecte Daniel Mignot à travers la réalisation de ce bâtiment « dont la perception vient questionner les usagers du C.H.U dans leurs trajets hospitaliers ». A l’intérieur, l’espace est divisé en une salle de réunion, un oratoire, quatre bureaux pour les aumôneries des différentes confessions (chrétienne, juive et musulmane), et enfin une grande salle de recueillement, qui abrite donc une véritable œuvre d’art.

Cette œuvre d’art est la création de l’artiste angevin Frédéric Bouffandeau, lauréat de l’appel d’offre lancé sur le plan national, auquel pas moins de 27 artistes avaient répondu.

En effet ce projet, véritable commande artistique, répond à la politique culturelle du C.H.U d’Angers, qui a notamment pour objectif de faire rentrer l’art contemporain au sein de l’établissement. Le résultat est donc le fruit de l’osmose de travaux architecturaux et artistiques, inhérente à la création de ce projet symbolique axé sur l’ouverture. Dans ce sens, le bâtiment, bien que tourné vers l’hôpital, présente de larges ouvertures sur chacune de ses façades, et accueille ainsi la lumière depuis les quatre points cardinaux. Et cette luminosité apportée à l’espace vient mettre en valeur l’œuvre de Frédéric Bouffandeau, un ensemble de neufs tableaux composés en triptyques, réalisés spécialement pour orner les murs de la grande salle de recueillement. L’impression laissée par cet espace est forte, comme le souhaitait l’artiste, dont l’objectif à travers la réalisation de cette œuvre était « d’apporter sur chaque tableau une certaine énergie, un peu de fraîcheur, mais surtout d’ouvrir le cœur des gens ». Ainsi, de nombreux échanges nourris entre l’architecte, l’artiste et les équipes hospitalières, ont fait de ce nouvel espace de recueillement un lieu unique, de par son originalité et sa vocation, et qui devrait réussir, un peu plus qu’ailleurs, à apaiser quelque peu toutes celles et ceux qu’il se destine à accueillir.

Juliette Maubon et Corentin Thiere

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide