Culture

Des fragments de la tenture de L’Apocalypse d’Angers ont été retrouvés à Paris

Publié

le

Ces fragments sont les endroits les plus précieux et luxueux de la tenture. © Gabriela Richou

Au printemps 2020, la galerie Charles Ratton & Guy Ladrière a retrouvé avec surprise des fragments semblant provenir de la tenture de l’Apocalypse d’Angers. Suite à plusieurs analyses d’experts et de scientifiques, cette attribution a été confirmée. M. Guy Ladrière, président de la galerie, et Sandrine Ladrière, sa fille, ont décidé d’en faire don afin que ces fragments puissent être conservés avec la tapisserie à laquelle ils appartiennent.

Il y a un an, au milieu du premier confinement, Guy Ladrière et sa fille, Sandrine Ladrière, ont retrouvé parmi leurs stocks anciens, des fragments qui appartenaient à la tenture de l’Apocalypse d’Angers. Ils avaient été achetés en 1924 par Otto Wegner. C’est à dire qu’ils ont passé presque 100 ans « enfermés, endormis » sans lumière, ce qui a fait que ces fragments sont en meilleur état que la tapisserie elle-même. De plus, ils ont gardé leurs couleurs d’origine.

La DRAC des Pays de la Loire a confirmé l’authenticité des fragments, toutes les études ont conclu qu’ils venaient de cette tapisserie.

Cette trentaine de fragments récupérés sont montés sur une toile, qui sert comme support, et composent une frise de fleurons que l’on peut également observer sur la tapisserie exposée au Château. Ces éléments contiennent des fils métalliques, des fils d’or et des fils d’argent. Ils sont la partie la plus luxueuse et précieuse de la tenture.

« C’est la première fois que l’on récupère des fragments qui étaient en mains privées » a expliqué Clémentine Mathurin, conservatrice des monuments historiques à la DRAC. Elle a ajouté que « c’est un moment très important pour l’Histoire ».

« Ça a été une surprise incroyable, on pensait que c’était perdu », a exprimé avec joie Madame Le Roy, chef du service culturel.

Les fragments ne seront pas remis en place pour l’instant.

Notre reportage à Paris à la rencontre de Guy Ladrière https://fb.watch/5j_mqdfqPR/

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

44 − 38 =