Grève

Les infirmières du CHU d’Angers en colère

Publié

le

« Blouse blanche, colère noire ! » : les soignants des services de néonatalogie, de réanimation pédiatrique, et d’oncologie pédiatrique du CHU d’Angers sont en grève, le mardi 10 mai 2022.

Les soignants des services de néonatalogie, de réanimation pédiatrique, et d’oncologie pédiatrique du CHU d’Angers sont en grève. Ils se mobilisent pour le versement de la prime de soins critique pour tous et attendent des actions de la direction face aux postes vacants. La grève pourrait être reconduite en fin de semaine.

« On est là pour manifester, pour revendiquer (…) le versement d’une prime en soin critique » explique une infirmière puéricultrice en néonatalogie. En janvier, un décret instaure le versement d’une prime de soin critique pour les infirmiers des services de réanimation, de soins intensifs, et de soins continues, d’un montant de 100 euros nets par mois. Ce décret exclut toutes les autres professions qui travaillent pourtant dans le même service : infirmières puéricultrice, auxiliaire de puériculture, aides-soignants. « Il s’agit d’une réelle injustice, d’une réelle inégalité » pour les soignant et soignantes présents lors de la manifestation. À noter que cette même prime est versée à tous, au sein des services de soin critique des CHU de Saint-Nazaire et de Cholet.

La prime pour tous, mais pas que

Si la prime pour tous est une des revendications majeure de cette manifestation, le manque de personnel mobilise toujours autant. Au CHU d’Angers, dans le service de néonatalogie, « il manque quatorze équivalents temps plein », dû aux arrêts maladie et aux congés maternité non remplacés ou à des postes vacants. Si la direction explique qu’elle n’arrive pas à recruter, pour le personnel « ce n’est pas quelque chose d’entendable ». Une des infirmières présente lors de la manifestation rappelle que même si les bébés hospitalisés ne sont pas en danger, « il y a quand même un risque d’erreurs » de la part de soignants épuisés.

« Réa-néonatale en urgence vitale », au CHU d’Angers, le mardi 10 mai 2022.

Une nouvelle mobilisation

Les syndicats FO, SUD et CGT appellent à une nouvelle mobilisation dès la fin de la semaine. Celle-ci pourrait s’organiser jeudi ou vendredi, à 14 h 30. L’objectif serait d’obtenir un rendez-vous auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS) et un autre auprès de la direction « pour voir si elle serait prête à négocier sur certains points ou à faire des propositions », notamment au sujet du versement de la prime de soin critique.

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide