Angers

Angers SCO : Mais qui est Gérald Baticle, le successeur de Stéphane Moulin ?

Publié

le

Présenté jeudi soir lors d’une conférence de presse au stade Raymond Kopa, Gérald Baticle a prononcé ses premiers mots en tant que nouveau coach du SCO d’Angers. Mais qui est-il ?

Gérard Baticle : joueur avant d’être entraineur

Avant d’être coach, le successeur de Stéphane Moulin était d’abord un joueur. Il commence à se faire un nom à partir de 1991 lorsqu’il joue sous les ordres de Guy Roux, à Auxerre. Après une période d’adaptation, le nom de l’attaquant sera connu de tous car il fait partie de l’inoubliable équipe Auxerroise qui a atteint les demi-finales de la coupe de l’UEFA, compétition à l’issue de laquelle il finira meilleur buteur. La saison suivante, il continuera d’augmenter son palmarès puisqu’il gagnera la coupe de France en 1994, toujours avec l’AJ Auxerre. Il ne fera partie de l’équipe Auxerroise qui a réalisé le fameux doublé coupe championnat durant la saison 1996-1997 puisqu’il a rejoint le RC Strasbourg entre temps où le brassard de capitaine lui ait confié. Il gagnera ensuite la coupe de France mais son armoire à trophée en tant que joueur se fermera ici. En effet, après son passage à Strasbourg, il jouera sous les couleurs du club de Metz et de Troyes avant de finir sa carrière au Havre. Il ne faut pas non plus négliger ses deux sélections en équipe de France espoirs.

Sa carrière d’entraîneur débute en 2005 à Auxerre où l’équipe des moins de 18 ans lui sera confié. Il emmènera les jeunes Auxerrois en finale de la coupe Gambardella et les hissera à la troisième place du championnat de France. Pour parvenir à ce statut d’entraîneur, il obtient en 2003 son diplôme d’entraîneur. Il rejoindra ensuite celui-ci qui lui a permis de faire exploser sa carrière, Guy Roux, pour peaufiner sa formation. Son prochain club sera celui de Brest, mais cette expérience fut pour lui un échec puisqu’il sera limogé au bout de 20 matchs, faute de résultats. Il tentera l’aventure des médias en rejoignant Canal + en tant que consultant pour une durée de 3 ans. Cette aventure « m’a permis d’élargir ma palette » nous explique-t-il. C’est en 2011 qu’il rejoint le banc de l’Olympique Lyonnais où il ne restera pas moins de 10 ans. Durant cette période, il étoffera son palmarès d’entraîneur puisqu’il remportera le Coupe de France et le trophée des champions en 2012. Il sera également finaliste de la Coupe de la Ligue à trois reprises et participera aux épopées de l’Olympique Lyonnais en Coupe d’Europe : demi-finaliste de l’édition de l’Europa League en 2017 et de la Ligue des Champions en 2020. Gérard Baticle est un homme d’expérience.

Un coach qui sait où il va

En arrivant au SCO d’Angers, Gérard Baticle sait où il met les pieds. Il sait l’importance qu’avait Stéphane Moulin dans le cœur des supporters et tout l’empire qu’il avait bâti sur les terres Angevines. Il se dit « très fier et ressent un sentiment de responsabilité« . Sur un ton calme durant l’ensemble de la conférence de presse, Gérard Baticle donne l’image d’un entraîneur perfectionniste et réfléchi. Saïd Chabane, le président du club angevin, justifie son choix pour ses qualités de techniciens, de capacité à faire grandir les gens autour de lui et de travailleur acharné et rigoureux. « Les qualités de Gérald collent avec celle du club » ,précise le président. « Il a côtoyé le haut niveau ce qui lui vaut une carrière riche sur laquelle on souhaite profiter et donne une impulsion nouvelle au club« , poursuit-il.

Son perfectionnisme se reflète immédiatement lorsqu’il évoque ses méthodes de travail. Il nous explique être dans une phase dans laquelle il construit son analyse de façon complète avant de s’attaquer aux différents chantiers. Pour cela, il regarde énormément de matchs de l’équipe angevine afin d’orienter ses axes de travail, individuel ou collectif. Ce perfectionnisme est aussi retrouvé dans son parcours. Il raconte avoir eu plusieurs possibilités de devenir coach n°1 du banc de l’Olympique Lyonnais mais avoir refusé. « Il me manquait quelque chose, affirme-t-il. Gérald Baticle est un coach qui a besoin de maîtriser tous les éléments qui l’entourent pour se sentir à 100 %. « Je ne veux laisser aucun détail » clame-t-il. Son caractère réfléchi, parallèle à son perfectionnisme, est démontré dans le choix de son staff. Comme évoqué dans notre article consacré à l’arrivée du coach, Gérald Baticle est très minutieux sur la sélection des membres de son staff. « Je prends mon temps. Je veux compétences et complémentarité dans mon staff« . Enfin, son perfectionnisme et son côté réfléchi affirment sa détermination. Le successeur de Stéphane Moulin apparaît comme convaincu dans ses choix ce qui n’a pas laissé les dirigeants Angevins insensibles. « Le choix s’est confirmé suite au premier rendez-vous » détaille Saïd Chabane.

Une méthode qui s’inscrit dans la continuité du travail de Stéphane Moulin

Lorsqu’on demande à Gérald Baticle quels seront ses objectifs avec le SCO d’Angers, il ne s’est pas montré très bavard sur le sujet. « On repart sur un nouveau cycle. Se baser sur ce qui a été fait et bien fait. Travailler dans la continuité et amener des idées nouvelles.« . On comprend donc qu’il va poursuivre les travaux de Stéphane Moulin en les perfectionnant grâce à son expérience et ses qualités de techniciens. « S’appuyer sur les points forts mis en place« . Le nouveau coach va enfin pouvoir mettre en place sa méthode personnelle sur les terrains de Ligue 1. Une méthode grandement influencée par les coachs qu’il a pu côtoyer. « Grâce aux 5 coachs, je vois la méthode. Mon analyse est mûrie« . Il compte se servir de son expérience du banc Lyonnais très vite puisqu’il explique ne pas lancer un joueur en fonction de son âge mais de son niveau de performance. En effet, lorsque l’on connaît la qualité du centre de formation de son ancien club qui fait partie des cinq meilleurs d’Europe, on ne doute pas que Baticle à un rapport différent avec les jeunes. Une nouvelle qui devrait faire plaisir à la génération U19 du SCO très prometteuse, qui pourra d’ailleurs disputer la prochaine édition de Youth League en raison de la saison blanche qu’ils viennent de traverser. Mais ces paroles sont aussi signe d’une confiance envers les joueurs les plus expérimentés de l’équipe.

En clair, Baticle est un coach d’expérience pour les dirigeants du club Angevin sublimées par des capacités de fin techniciens. Il a donc 6 matchs de préparation pour donner raison à son directeur sportif, Sébastien Larcier, et son président, Saïd Chabanne, concernant l’avenir du SCO d’Angers. Paradoxalement, Gérald Baticle est aussi un entraineur avec peu d’expérience puisque le seul club dont il a été à la tête dans le milieu professionnel est Brest, en Ligue 2, où il est resté sur un échec. Alors, pari gagnant ou échec ? Baticle à jusqu’en 2025 pour prouver qu’il est l’homme de la situation.

Timothé Mauget

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 3 =