Sante

L’ARS s’active pour contrer la crise des hôpitaux et assurer la continuité des soins en Pays de la Loire cet été

Publié

le

DR – Service des urgences du CHU de Nantes.

Dans toute la France ces derniers mois, plusieurs établissements et professionnels de santé connaissent de fortes tensions suite à la pandémie et à la difficulté de recruter des professionnels de santé.

Nos services d’urgences croulent sous l’affluence

L’ARS se mobilise depuis plusieurs semaines pour anticiper les difficultés et trouver des solutions afin d’assurer la continuité et la permanence des soins pour les patients. Comme chaque année, un suivi hebdomadaire du niveau d’activité des services d’urgence est réalisé. Un dispositif de signalement des situations les plus critiques est mis en place. Pour contrer les fortes affluences aux services d’urgences et le surplus de visites qui ne relèvent pas de l’urgence, la télémédecine a été mise en place. La coopération entre les différents services et cliniques et le déploiement de soins non programmés sont des mesures provisoires prises pour réguler l’accès aux urgences.

Fluidifier l’aval des urgences
Pour contrer ce problème, un projet régional d’ordonnancement des lits est en cours. Celui-ci vise à offrir une visualisation en temps réel de l’ensemble des lits disponibles sur un territoire et à définir des organisations mutualisées en gestion de crise. Cette mesure est financée pour un montant de 4 millions d’euros. Par ailleurs, la mise en place de hot-line gériatriques, d’équipes mobiles intervenant en EHPAD ou à domicile, de structures expérimentales favorisant la création de parcours de soins permettant d’éviter le passage aux urgences des plus anciens pourrait permettre la fluidification des urgences.

Une flotte renouvelée et des plages horaires élargies pour les HéliSmur des Pays de la
Loire permettra un gain de temps de transport et une optimisation de la couverture géographique accessible par les engins.

Opérations de formation et recrutement

Pour contrer le manque de personnel, et les difficultés à recruter pour les remplacements durant la période de congés estivaux, l’ARS ouvre pour la troisième année consécutive la
plateforme d’emploi « Josette » (JObs Santé l’ETE). L’objectif est de permettre au personnel soignant de prendre des vacances, d’assurer la continuité des soins durant cette période, mais aussi de proposer aux étudiants une activité rémunérée utile à la société. Enfin, entre 2020 et 2023 se sont respectivement + 500 et + 400 places qui auront été ouvertes en formation d’aides-soignants et d’infirmiers. Soit quasi + 30% pour les instituts de formation, une mesure qui devrait porter ses fruits.

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide