Sport

CHAMPIONNATS DE FRANCE ÉLITE 2021 – ANGERS- C’était le jour de premières !

Publié

le

Crédit : KMSP/FFA relance gagnante pour Hadji

Quatre titres de champions de France décernés en ce premier jour des Championnats de France, et quatre ouvertures de palmarès chez les Elite ! Leila Hadji (5000m), Jona Aigouy et Teura’itera’i Tupaia (javelot), ainsi que Tom Reux (disque) célèbrent tous en effet ce soir leur premier titre national dans la catégorie reine. Sur la piste du stade Josette-et Roger Mikulak d’Angers, la jeune génération a fait le plein de confiance, et peut penser de plus en plus fort à Paris 2024…

La perf : Tupaia veut se canaliser
Être « un peu déçu » de son concours après avoir décroché l’or et réaliser un jet à 79,05 m donne une idée des ambitions très élevées de Teura’itera’i Tupaia. Le lanceur de l’Entente Haute Alsace a survolé la finale du javelot, en devançant son camarade de club Rémy Conroy (74,12 m) et le junior du Nice Côte d’Azur Athlétisme Lenny Brisseault (70,18 m). S’il a réalisé sa meilleure performance au quatrième essai, le Polynésien n’a pas dépassé les 75 m lors de ses autres tentatives, ce qui lui laissait un goût d’inachevé. « Je suis monté crescendo en puissance, décrit-il. L’énervement est venu petit à petit. J’étais un peu mou. J’ai tendance à m’emporter dans mes jets. Je manque de régularité, de technique et surtout de relâchement. » Des petits défauts à corriger lors des championnats d’Europe espoirs à Tallinn (Estonie), du 8 au 11 juillet, où il visera « le podium », voire, « pourquoi pas, la première place ».

Le temps fort : Tom Reux, bonheur simple
En tête dès le deuxième essai du disque avec un très bon jet à 59,39 m, Tom Reux voyait l’expérimenté Lolassonn Djouhan (Martigues Sport Athlé) lui passer devant, à l’orgueil, à sa sixième et dernière tentative grâce à un jet à 60,33 m. Mais l’espoir de l’Athletic Club Bretillien (Ille-et-Vilaine), ne perdait pas ses moyens : « C’est vrai que ça m’a mis beaucoup de pression, mais je ne me suis jamais dit que c’était perdu, je savais que je pouvais passer devant », confiait-il après coup. Son ultime lancer retombait à 60,68 m, soit un record personnel amélioré de vingt-deux centimètres et surtout un premier titre Elite en plein air, après deux médailles d’argent en 2019 et 2020 derrière Djouhan. « J’ai tout mis et c’est passé. J’étais vraiment heureux et content quand j’ai découvert ma performance, c’était exceptionnel. » Après avoir amélioré de près de deux mètres son record personnel en 2021, Tom Reux visera la finale et « pourquoi pas un podium » lors des championnats d’Europe espoirs à Tallinn (Estonie), du 8 au 11 juillet. Pour les Jeux olympiques, auxquels le trentenaire Lolassonn Djouhan peut espérer participer en ayant les minima World Athletics en poche, Tom Reux devra en revanche un peu patienter. Pas grave, c’est à Paris 2024 qu’il pense. « C’est le but principal, lâche-t-il d’une voix égale. Je sens que je peux encore progresser sur les plans technique et physique.»

La décla :
« Au niveau de la gestion émotionnelle, c’était difficile aujourd’hui. Il s’agissait des premiers championnats de France Elite depuis la blessure dramatique d’Alexie (Alaïs) à Albi, qui est ma partenaire d’entraînement. Aujourd’hui, elle avance plus que bien. Son parcours et son engagement sont incroyables. »

Championne de France Elite du javelot pour la première fois de sa carrière, Jona Aigouy succède sur la plus haute marche du podium à Alexie Alaïs, quatrième avec 48,79 m ce vendredi et qui l’avait emporté lors des trois dernières éditions. Entraînée elle aussi par Magali Brisseault au pôle de Boulouris, l’espoir du CA Balma partage avec la Guyanaise du CA Montreuil 93 la même rage de vaincre. Déjà à son aise lors des Europe par équipes fin mai avec une deuxième place, pour ses premiers pas en seniors chez les Bleus, elle a confirmé à Angers qu’elle était une athlète de championnat, en allant chercher la victoire dès son premier lancer, mesuré à 56,64 m. Elle abordera désormais en confiance son dernier rendez-vous de la saison, les Europe Espoirs, avec l’envie de faire encore parler son amour de la compétition.

La der…
Antoinette Nana Djimou s’est lancée aujourd’hui dans le dernier heptathlon de sa carrière sur des Championnats de France. Après les quatre épreuves de la première journée, la sociétaire du CA Montreuil 93 pointe en troisième position (3405 pts), derrière Annabelle Nyabeu Djapa (CA Montreuil 93 ; 3524 pts) et Célia Perron (Ecla Alibi ; 3414 pts).

Les promesses : embouteillages sur le tour de piste
Les conditions météo plus favorables que prévu ont donné envie aux coureuses de 400 m d’aller vite. Quatre coureuses sont descendues sous les 53’’ dès les séries, à commencer par Sokhna Lacoste (Grand Angoulême Athlétisme) qui n’est pas passée loin de battre son record personnel en 52’34. La locale Amandine Brossier (52’’75, SCO Angers Athlé), Diana Iscaye (52’’79, Pays de Fontainebleau), et Brigitte Ntiamoah (52’’93, Entente Grand Mulhouse Athlétisme) ont aussi marqué des points. Floria Gueï (Entente Sud Lyonnais), partie très vite, a, elle, coincé dans la dernière ligne droite en 53’’21.

Et aussi : relance gagnante pour Hadji
Celles qui avaient oublié que Leïla Hadji avait été finaliste européenne chez les juniors en 2017 en ont été pour leurs frais. Son démarrage à un peu plus d’un tour de l’arrivée du 5000 m a immédiatement fait la différence. Elle s’impose en 15’48’’74, son record personnel, loin devant la championne de France en titre Alessia Zarbo (15’53’’02, Nice Côte d’Azur Athlétisme) et la sélectionnée olympique sur marathon Susan Kipsang Jeptooo (15’54’’84, AS Saint-Julien 74). « J’ai voulu jouer la surprise en partant super vite, raconte la sociétaire de Pays de Fontainebleau. Je sais que les demi-fondeuses ont un peu de mal avec ça. Cette première place me donne un énorme coup de boost. »

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 4 =