Politique

Législatives 2024. Les députés sortants réélus dans les sept circonscriptions du Maine-et-Loire

Publié

le

Nicole Dubre-Chirat, Stella Dupont, Philippe Bolo, Christophe Bechu et François Gernigon. / Crédit : Angers Info

Dans le Maine-et-Loire, la Majorité présidentielle arrive en tête avec 46,72% des voix devant le Rassemblement National (28,02%). Les sept députés sortants ont été réélus.

« Le Maine-et-Loire n’est décidément pas comme la France », souligne Christophe Béchu après le résultat du second tour des élections législatives. Dans le département, aucun candidat du Nouveau Front Populaire élu, aucun du Rassemblement National, ce sont ceux de la Majorité présidentielle qui sont arrivés en tête dans 6 des 7 circonscriptions, avec 46,72% des voix au total. « J’ai la satisfaction de voir que le barrage contre l’extrême droite et LFI a fonctionné », se réjouit l’ancien maire d’Angers.

Les députés sortants regagneront tous les sièges de l’Assemblée nationale. La circonscription Angers-Mauges a réélu pour la troisième fois Nicole Dubre-Chirat avec 66,32% des voix face à Tim Pavageau du Rassemblement National (33,68%). « Un score lié à la participation active des citoyens et au fait que la gauche se soit désistée en ma faveur. C’est aussi le fruit du travail mené depuis 7 ans », explique-t-elle.

Dans la deuxième circonscription du Maine-et-Loire, Stella Dupont a été réélue lors du second tour avec 45,89% des voix, devant le Nouveau Front Populaire (Léo Métayer – 27,81%) et le Rassemblement National (Thomas Brisseau – 26,30%). « Je suis contente que les électeurs aient confirmé leur choix ce dimanche », commente la députée.

DE L’INQUIÉTUDE FACE A LA MONTÉE DU RASSEMBLEMENT NATIONAL

 « Il faut rester empreint d’humilité car beaucoup ont voté utilement, des candidats se sont effacés pour ce second tour dans certaines circonscriptions.Il faut maintenant chercher à réunir, dialoguer et travailler ensemble », tempère Stella Dupont. Même si le RN n’arrive en tête dans aucune des circonscriptions du Maine-et-Loire, le parti a gagné du terrain passant de 15,54% en 2022 à 28,02% en 2024. « On n’échappe pas non plus au Rassemblement National même si on résiste mieux que d’autres », remarque Nicole Dubre-Chirat. Pour François Gernigon, réélu dans la 1ère circonscription, « pas question de travailler avec le RN ou LFI, j’irais chercher mes ancrages ailleurs ».

LA DÉFAITE DE GILLES BOURDOULEIX

Après avoir annoncé son retrait puis finalement son maintien pour le second tour des législatives, Gilles Bourdouleix, maire de Cholet, a finalement été largement devancé par Denis Masséglia, avec 31 points d’écarts.  « Sa manœuvre a été lourdement sanctionnée à la fois dans sa circonscription et dans sa ville. Il y a une morale dans l’histoire », a commenté Christophe Béchu.

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 1