Angers

Angers.Une exposition internationale culturelle à Angers en 2017.

Publié

le

Credit AM - Présentation hier soir du tableau restauré l'Amour à l'Espagnol (Credit F.Baglin-Musées d'Angers)

Credit AM – Présentation hier soir du tableau restauré l’Amour à l’espagnole (Credit F.Baglin-Musées d’Angers)

Le 9 novembre 2012, la Ville d’Angers a fait l’acquisition à Sotheby’s Paris d’un tableau exceptionnel et inédit de Jean-Baptiste Le Prince ayant pour titre L’Amour à l’espagnole (1773). A cette occasion, un 

appel au mécénat populaire et au mécénat d’entreprise avait été lancé, pour financer une partie de l’acquisition d’un montant de 248 000€. 
Ce jeudi 10 juillet, le tableau restauré intégralement prise en charge par la Fondation Mécène et Loire  était présenté en avant-première aux nombreux mécènes qui ont soutenu l’acquisition, ainsi que la restauration. Il va pouvoir désormais prendre place au sein de l’exceptionnelle collection du XVIIIe siècle conservé par le musée des Beaux-Arts d’Angers.
L’acquisition de L’Amour à l’espagnole rend possible l’organisation d’une exposition internationale à fort retentissement au printemps 2017, en partenariat avec de grands établissements muséaux en France et à l’étranger, annonce le nouveau maire d’Angers, Christophe Béchu, l’organisation d’une exposition sur le thème des jeux de l’amour et de la séduction à travers la reconstitution de la collection Livois dans son berceau angevin. Coproduite avec le Louvre et deux institutions étrangères prestigieuses, elle réunira les grands noms du XVIIIe siècle : Watteau, Fragonard, Greuze, Chardin…
Le musée du Louvre a déjà confirmé son souhait de participer à ce projet et de le soutenir activement (co-commissariat, prêt d’œuvres, soutien à l’édition du catalogue, soutien à la communication, soutien
à l’itinérance).
Le Louvre a suggéré une itinérance de l’exposition, dont le musée des Beaux‐Arts d’Angers serait la première étape. Les deux étapes suivantes pourraient être les Etats Unis et l’Allemagne (en cours de  négociation), donnant ainsi un retentissement international au projet.
Le propos sera de rassembler les œuvres éparses de la collection Livois dans leur berceau à Angers plus de  deux siècles  après  leur  dispersion.  L’exposition sera  un  hymne  aux  jeux  de  l’amour  et  de  la séduction, entre pudeur  et  abandon  à travers une réunion exceptionnelle de  chefs d’œuvres de Watteau, Fragonard, Greuze, Chardin,  Le Prince…  La moitié des œuvres viendront du musée des  Beaux-Arts  d’Angers,  l’autre  moitié  du  monde  entier  (Los  Angeles,  New  York,  Londres,  Saint-Pétersbourg, Vienne, etc.).
Le  commissariat scientifique sera  assuré  par  Ariane  James‐Sarazin,  directeur  des  musées  et  de l’artothèque d’Angers et Guillaume Faroult, conservateur en charge des peintures du XVIIIe siècle au Louvre. Une adhésion des musées d’Angers au prestigieux réseau FRAME des musées américains et français sera  ainsi facilitée  pour  assurer  à  la Ville  un rayonnement  culturel  et  économique sans commune mesure sur le long terme.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide