Angers

CAUE du Maine-et-Loire: « mettons toutes les hypothèses sur la table ! » propose Gregory Blanc

Publié

le

Credit AM - Gregory Blanc , Premier Secrétaire Fédéral du PS 49 et chef de file des élus de gauche au département de Maine-et-Loire

Credit AM – Gregory Blanc , Premier Secrétaire Fédéral du PS 49 et chef de file des élus de gauche au département de Maine-et-Loire

Au moment où se tient une Assemblée Générale « extraordinaire » du CAUE, décisive, la minorité de gauche au Département regrette une nouvelle fois la méthode brutale employée, impliquant un plan de licenciement en urgence, en plein cœur de l’été, pour de trop nombreux hommes et femmes de cet organisme.

Face à la dégradation sans fin des finances de la collectivité, nous demandons depuis des années des réformes structurelles et des mutualisations afin de ne pas agir sous le couperet. Il nous appartient d’assurer la pérennité des missions des CAUE, Comité d’expansion, Comité du tourisme, Festival d’Anjou,…

A chaque fois, chaque année, la réponse fut la même : NIET ! Christophe Béchu rejetant sans cesse la faute sur l’agglomération d’Angers…
Aujourd’hui, alors que tous les organismes sont sous tension, seule est conduite – au pas de charge – la fusion entre les sociétés, bénéficiaires, SODEMEL et SARA. Quel empressement justifie-t-il cette fusion et pas pour les autres, alors que de toutes, la SODEMEL est la structure la moins en danger financièrement ? Pourquoi sommes-nous à l’arrêt pour les autres organismes ?

Pendant ce temps, les coupes budgétaires s’effectuent à la hache, sans avertissement… et les salariés comme les communes en font les frais.

Pour rappel, pour passer le cap, en janvier lors du débat budgétaire, nous proposions une baisse de 200 000€ de la dotation au CAUE, en demandant à ce que soient mises sur la table toutes les options : repositionnement et restructuration, internalisation des missions, fusion avec l’AURA, etc.

On nous reprochait alors de « vouloir la mort du CAUE », le Président de l’association également conseiller départemental, dénonçant même nos propos auprès de l’ensemble des maires, via un courrier aux formules à peine sibyllines…

Aujourd’hui, face à l’urgence, nous demandons à ce qu’un véritable temps d’échange devienne effectif au sein de la collectivité pour, à la fois faire les indispensables économies pour redresser les comptes de la collectivité, repositionner le Département sur son cœur de métier et donner de la lisibilité aux salariés, organismes et entreprises avec lesquels nous travaillons.

Grégory BLANC
Président du groupe de gauche
Département de Maine-et-Loire

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement