Angers

Maine-et-Loire. Les vendanges s’annoncent quantitatives et qualitatives.

Publié

le

Crédit Thierry Bonnet - Taille d'une vigne se trouvant non loin du centre-ville d'Angers.

Crédit Thierry Bonnet – Taille d’une vigne se trouvant non loin du centre-ville d’Angers.

Les vendanges approchent dans le vignoble de l’Anjou et de Saumur, les premiers coups de sécateurs sont attendus autour du 5 septembre. Petit diagnostic avant les premières récoltes.

Le printemps est caractérisé par de la chaleur et beaucoup moins de pluies que les 5 dernières années (déficit cumulé de 41mm). Les températures étaient supérieures de 2,2° par rapport à la moyenne des 5 dernières années (malgré une impression de froid).

Les températures douces de mi-avril ont accéléré le débourrement de la vigne, qui a poussé très vite en mai. La fleur est apparue sur les premières parcelles de cabernet-franc et de chardonnay le 9 juin.

Fin juin le vignoble était très sain et les dernières parcelles terminaient leur floraison. Mi-août, la véraison se termine. Les 15mm de pluie tombées mi-août ont permis de gonfler les raisins, pour gagner en volume. Selon les vignerons, un peu plus de pluie et le millésime sera exceptionnel !

→ Pour Perrine Dubois de l’Association Technique Viticole 49 « Tout va pour le mieux dans le vignoble de l’Anjou-Saumur. La récolte s’annonce bonne, notamment avec les chenins magnifiques cette année ! » Les vendanges s’annoncent quantitatives et qualitatives.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 7