Angers

Plan de rigueur: face à la crise des dettes souveraines, l’incohérence et l’irresponsabilité du gouvernement éclatent au grand jour.

Publié

le

Angers – Après son discours à l’assemblée Nationale, le député Marc Goua revient sur son allocution sur le projet de loi de finances rectificative.

« Prévu à l’origine pour entériner les décisions sur la dette grecque des chefs d’États membres de l’Union Européenne, ce texte a surtout été l’occasion pour le gouvernement de glisser des mesures d’austérité, par le biais d’une lettre rectificative.

Les débats ont permis de constater l’incohérence et l’irresponsabilité du Président de la République et de son gouvernement.

Incohérence en effet, car tandis que le gouvernement n’hésitait pas à exonérer une grande partie des assujettis à l’Impôt de Solidarité sur la Fortune pour un coût de 1,8 milliards d’euros au début de l’été, il n’hésite pas à proposer aujourd’hui des mesures rocambolesques, telles que la hausse de la TVA sur les tickets d’entrée aux parcs à thèmes, pour 90 millions d’euros. Abandonnée, cette hausse sera remplacée par un dispositif similaire qui concernera les hôtels de luxe et palaces. Le gouvernement fait les fonds de tiroirs.

Irresponsable car nous avons prévenu le gouvernement depuis de nombreux mois de l’impact de la multiplication des niches fiscales. La Cour des Comptes et l’Inspection Général des Finances lui rappelle également chaque année.

Dans la tourmente, la droite ne sait plus quoi inventer pour trouver de nouvelles recettes. Une seule règle prévaut: protéger les plus aisés.

Plutôt que de remettre en cause des niches fiscales coûteuses et inefficaces économiquement, le gouvernement préfère s’attaquer aux contrats solidaires et responsables des complémentaires santé en doublant la taxe qui leur est appliquée, la portant de 3,5 % à 7 %, hausse qui touchera l’ensemble de la population.

Une fois de plus, ce sont les classes moyennes et populaires qui assument la majeure partie de ce plan de rigueur, sans qu’aucune politique de soutien à la croissance ne soit envisagée. Dans ces conditions, ce plan de rigueur n’est que le premier d’une longue série…

Marc GOUA est intervenu en ce sens et votera contre ce texte. »

Tribune ouverte à Marc Goua Député-Maire de Trélazé, cette tribune est indépendante de notre rédaction

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 25 = 28