Culture

Exposition Superbe & insolite – voyage dans les musées d’Anjou: un florilège de curiosités à la Collégiale Saint-Martin

Publié

le

Exposition Superbe & insolite – voyage dans les musées d’Anjou: un florilège de curiosités à la Collégiale Saint-Martin

Imaginez plus d’une centaine d’œuvres et d’objets plus remarquables les uns que les autres, provenant de 32 musées du Maine-et-Loire, réunis dans un même lieu, pour une présentation unique en son genre ! Ce pari qui pouvait sembler utopique lorsqu’il a été lancé, se concrétise pourtant avec cette exposition Superbe & insolite – voyage dans les musées d’Anjou, qui sera visible à la Collégiale Saint-Martin à Angers jusqu’au 2 janvier 2022.

Le réseau des musées d’Anjou :

Tout commence en juillet 2019, à l’initiative du Département qui souhaite favoriser les rencontres et les échanges entre celles et ceux qui font vivre les musées en Anjou. Cette première réunion qui suscite aussitôt l’enthousiasme, montre que les interlocuteurs ont clairement envie de mieux se connaître, qu’ils ont des besoins similaires, par exemple, en matière de médiation ou de conservation des œuvres, et qu’ils possèdent tous des expertises ou des savoir-faire qui peuvent être partagés.

L’idée d’une exposition commune :

Un comité restreint est constitué pour travailler sur les diverses pistes d’actions suggérées au fil des échanges. Parmi elles, figure celle d’une présentation commune, mettant en avant la richesse et la diversité des collections visibles dans 32 musées du département. La Collégiale Saint-Martin s’impose comme une évidence pour accueillir cette grande première. En septembre 2020, une nouvelle réunion du réseau en valide le principe.

Le principe de l’exposition :

32 structures différentes, de tailles très diverses, participent donc à cette aventure, sous la coordination de Florian Stalder, Conservateur des Musées à la Conservation départementale du patrimoine de Maine-et-Loire, qui se charge du commissariat de cette exposition en s’appuyant sur un comité scientifique créé spécialement pour cet évènement.

Pour l’occasion, trois thématiques ont été choisies pour la présentation :

 L’histoire des musées
 L’histoire de l’Anjou à travers les collections des musées
 Les trésors et les œuvres surprenantes

Chaque musée était libre de son choix pour présenter une œuvre dans chacune des trois catégories, et ce sont les musées eux-mêmes qui ont assuré le transport des pièces présentées.

La scénographie :

Tout l’enjeu était bien évidement de donner une unité à cette présentation d’œuvres aux provenances très diverses. C’est finalement le scénographe rennais Éric Morin, qui a à son actif de très belles expositions (avec l’Institut Giacometti, à Paris, la Fondation Hélène et Edouard Leclerc, à Landerneau, ou encore la Fondation Gianadda, à Martigny en Suisse), qui a été retenu pour ce travail, avec l’appui de son graphiste, Éric Collet. Et pour eux, c’était une évidence : le voyage et les transports étaient les fils conducteurs de cette exposition. Pour Éric Morin et Éric Collet, il fallait jouer cette carte jusqu’au bout en utilisant en particulier des palettes et des caisses de transports en bois, et même la fameuse typographie Dapifer Stencil (utilisée pour les pochoirs de caisse de transport) a été mise à contribution pour conforter cette idée de voyage ! Cette scénographie est également une invitation à repartir voyager dans les musées de l’Anjou après cette immersion à la collégiale Saint-Martin.

Les établissements présents pour l’exposition :

Artothèque d’Angers, Aux Anciens Commerces, Carré Cointreau, Château de Montsoreau–Musée d’Art Contemporain/Collection Philippe Méaille, Château-Musée de Saumur, Château-Musée des Coiffes et des Traditions des Ponts-de-Cé, Collégiale Saint-Martin, Abbaye Royale de Fontevraud, Musée d’Art moderne-Collections nationales Martine et Léon Cligman, Galerie David d’Angers, Hôtel-Dieu et Apothicairerie de Baugé, Maison du Mineur et des Énergies, Musée d’Art et d’Histoire de Baugé, Musée d’Art et d’Histoire de Cholet, Musée de l’Ardoise de Trélazé, Musée de la Cavalerie, Musée de la Marine de Loire en Anjou, Musée de la Vigne et du Vin d’Anjou, Musée des Beaux- Arts d’Angers, Musée des Blindés, Musée des Métiers de la Chaussure, Musée des Métiers, Musée du Bon Pasteur, Musée du Génie, Musée du Moteur, Musée du Textile et de la Mode, Musée Espace Air Passion, Musée Jean-Lurçat et de la Tapisserie contemporaine, Musée Joseph- Denais, Musée Jules-Desbois, Musée Pincé, Musée-château de Villevêque, Muséum des Sciences naturelles d’Angers.

Les petits « plus » de l’exposition :
 La collection la plus « rare » : le trésor du charpentier, constitué d’outils gallo-romains, de pièces de monnaie et d’un tuba du I er ou II e siècle. Était-ce un charpentier musicien ?
 L’œuvre la plus « nombreuse » : celle de l’artiste Roman Opalka, dont les 25 photos ici présentées sont issues d’un coffret de 50 autoportraits réalisés entre 1972 et 2008.
 La pièce la plus lourde : il y a bataille entre le moteur de Dion-Bouton (400 Kg) et le polissoir néolithique en granite qui doit avoisiner les 500 Kg !
 La signature la plus « prestigieuse » : là encore bataille, entre celle de Fragonard, pour La Nymphe Io et Jupiter, huile sur toile, fleuron du musée des Beaux-arts d’Angers, et celle de Camille Claudel, pour La Petite Châtelaine, bronze, fleuron du musée Joseph-Denais de Beaufort-en-Vallée. Et Germaine Richier, avec La Feuille, bronze prêté par le musée d’Art moderne de Fontevraud, est en position d’outsider !
 La pièce la plus « insolite » : sans conteste le pénis de baleine. Sans date ni provenance, cet « objet » est pour le moins l’une des curiosités de l’exposition !
 Celle la plus « ancienne » : un bois fossile de 320 millions d’années au nom savant. Ce lepidodendron provient des mines de charbon de Chalonnes-sur-Loire, à l’époque où l’Anjou était sous les tropiques !
 L’objet le plus « improbable » dans la Collégiale : un avion, démonté pour entrer et remonté à l’intérieur !
 L’œuvre venue de la région la plus « lointaine » : l’arbitrage déclare ex aequo la selle chinoise et la crèche inuit !

Informations pratiques :
Superbe & insolite – voyages dans les musées d’Anjou
Du 18 Septembre 2021 au 2 janvier 2022
Exposition ouverte tous les jours sauf le lundi sur présentation du pass sanitaire.
Sauf mentions spéciales, tarifs : droit d’accès au site
Collégiale Saint-Martin, 23 rue Saint-Julien 49 000 Angers
02 41 81 16 00
Info_collegiale@maine-et-loire.fr

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 1