Angers

Angers. Le gâteau Choc’O ROI obtient le label « Produit en Anjou »

Publié

le

Lancement du Label "Produit en Anjou' pour Choc'O ROI avec Nicolas Bécam, Gilles Grimaud, Arnaud Tézé et Henri Mercier.

Lancement du Label « Produit en Anjou’ pour Choc’O ROI avec Nicolas Bécam, Gilles Grimaud, Arnaud Tézé et Henri Mercier.

Créée par Nicolas Bécam, artisan boulanger-pâtissier angevin friand de nouveaux concepts, la marque Choc’O ROI porte haut les couleurs de l’Anjou. Le Choc’O ROI, étendard de la marque, devient, en tout juste deux ans, un des symboles de la gastronomie locale. En cette rentrée, il poursuit son ascension en obtenant le label « Produit en Anjou ». 

Né de l’amour d’une région et d’un gâteau
Séduit par le gâteau basque, Nicolas Bécam est persuadé qu’un gâteau manque aux spécialités angevines. Après quelques années de recherche pour déterminer le goût et les textures qu’il souhaite retrouver dans son gâteau, Nicolas Bécam lance, en 2013, le Choc’O ROI : un moelleux garni d’une crème pâtissière chocolatée, dont la pointe salée en fin de bouche donne irrémédiablement envie de déguster une autre bouchée. C’est ainsi que naît cette spécialité gastronomique gourmande, qui, avec sa fleur de lys, évoque l’Anjou et l’histoire de France.Les angevins la plébiscitent. En tout juste deux ans, pas moins de 133 470 Choc’O ROI se sont vendus dans le département.
En cette rentrée 2015, l’ancrage local du Choc’O ROI se voit confirmé par le label « Produit en Anjou », qu’il est à ce jour le seul gâteau à arborer.

« L’obtention de ce label est une véritable marque de reconnaissance. J’ai créé le Choc’O ROI pour représenter notre région. Que son ancrage dans notre terroir soit officiellement reconnu me réjouit et confirme que j’ai eu raison de suivre cette direction », commente Nicolas Bécam.

Plus qu’un gâteau, une marque qui rassemble les professionnels
Avec une augmentation des ventes de 69 % en 2014, le succès du Choc’O ROI est indéniable. Sentant l’engouement autour de son produit, Nicolas Bécam crée la même année la marque Choc’O ROI, avec pour objectif de fédérer des professionnels autour d’un même nom, qui soit synonyme d’ancrage local, de qualité et de savoir-faire.
Attachés à leur territoire et se reconnaissant dans les valeurs véhiculées par Choc’O ROI, le chocolatier Stéphane Bourdillat, l’œnologue Jean-Michel Monnier et le vigneron du Château de Pieguë ont rejoint Nicolas Bécam dans cette aventure. Ensemble ils ont lancé le chocolat fin, le macaron et le crémant de Loire Choc’O ROI. La marque a généré plus de 160 000 euros en 2014, chiffre d’affaires déjà égalé pour 2015. Et les artisans ne comptent pas s’arrêter là. Nicolas Bécam sortira bientôt de nouvelles versions de son Choc’O ROI. D’autres produits viendront également enrichir la gamme.
« Nous voudrions ouvrir une épicerie fine dans Paris pour vendre exclusivement les produits Choc’O ROI. Pour le moment, seul le gâteau est en passe d’être commercialisé à Paris, en plus de la vente en ligne », conclut Nicolas Bécam.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide