Industrie

Carburant : La CGT reconduit la grève, TotalEnergies dit ne pas pouvoir négocier

Publié

le

Photo d’archives/REUTERS/Stephane Mahe

Les conditions ne sont pas réunies pour organiser des négociations sur les salaires en l’absence de progrès sur le déblocage des expéditions dans les dépôts et les raffineries de pétrole en France, a déclaré jeudi TotalEnergies, alors que la CGT a annoncé la poursuite de la grève sur cinq sites.

Le groupe français a accepté mercredi de recevoir une délégation de la CGT dans le cadre de rencontres bilatérales avec les syndicats représentatifs après avoir renoncé à sa condition d’une levée du blocage des raffineries.

Pour engager des négociations salariales en bonne et due forme, il continue toutefois de réclamer la levée du blocage des expéditions de pétrole pour permettre d’alimenter les stations-service en France, où la crainte d’une pénurie d’essence provoque de longues files d’attente d’automobilistes.

« Nous constatons que les conditions ne sont pas réunies pour organiser la négociation entre toutes les organisations représentatives, la CGT ayant décidé de maintenir les blocages », a déclaré TotalEnergies dans un communiqué, dans lequel il annonce en outre le versement d’une prime exceptionnelle représentant un mois de salaire à tous ses salariés dans le monde.

Il se dit en outre disposé à envisager un budget pour les augmentations salariales 2023 sur la base de l’inflation 2022.

Evoquant l’inflation élevée et les profits engrangés par TotalEnergies à la faveur de la flambée des cours du pétrole, la CGT réclame pour sa part des négociations sur des augmentations immédiates et rétroactives pour 2022.

Elle dénonce en outre la décision du gouvernement de lancer des réquisitions de personnel pour débloquer des dépôts de carburant d’Esso, filiale d’ExxonMobil, autre groupe pétrolier touché par le mouvement de contestation en France.

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a annoncé sur BFM TV et RMC que son syndicat avait déposé un référé contre cette réquisition, mise en oeuvre mercredi.

Le gouvernement a pour sa part de nouveau appelé jeudi TotalEnergies et la CGT à négocier, appelant le groupe à augmenter les salaires et la centrale syndicale à cesser de bloquer dépôts et raffineries.

TotalEnergies « doit augmenter les salaires (…) il faut que le partage de la valeur soit équitable », a dit Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, sur RTL.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide